États-Unis : grand amateur de sushis, il se retrouve avec un ver d'1,7 m dans l'intestin

La rédaction de LCI
Publié le 23 janvier 2018 à 7h15, mis à jour le 23 janvier 2018 à 9h31
États-Unis : grand amateur de sushis, il se retrouve avec un ver d'1,7 m dans l'intestin

Source : Neilson Barnard / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

ÉCOEURANT - En août dernier, mais le médecin de cet Américain n'en a parlé que ces derniers jours, un homme s'est rendu aux urgences de Fresno (Californie) avec un ver solitaire long de près de 2 mètres dans un sac plastique...

A vous dégoûter du "Menu N". Chers habitués du sushi du coin ou de la livraison de makis et autres sashimis, on vous prévient, l'histoire qui suit n'est vraiment pas ragoûtante. En août dernier, le service des urgences de Fresno, situé à mi-chemin de San Franciso et de Los Angeles, a ainsi vu débarquer un patient un peu particulier, tenant à la main un étrange sac plastique. Intrigué, le médecin, à qui l'individu avait réclamé un vermifuge, lui a demandé ce qu'il y avait à l'intérieur. Et a découvert avec effroi, et sans doute dégoût, que l'homme transportait un ver de près de 1,70 m, enroulé autour d’un rouleau de papier toilette !

Les sushis, une tendance devenue un phénomène de modeSource : JT 20h WE
Cette vidéo n'est plus disponible

Le docteur Kenny Banh aprend alors par son patient que ce dernier, après de longs mois de maux de ventre et de problèmes gastriques en tout genre, a été victime d'une diarrhée sanglante, et qu'avant de venir aux urgences, il a cru voir "un bout de son intestin" sortir alors qu'il se trouvait aux toilettes. Sauf que, comme le médecin l'a raconté d'abord dans un podcast médical "This won’t hurt a bit" il y a quelques semaines puis au Guardian samedi, il s'agit d'un énorme ver : un ténia. Parasite qui n'avait d'ailleurs pas survécu à son arrivée, en compagnie de son ancien hôte, donc, aux urgences...

Kenny Banh - qui raconte par ailleurs que le patient sentait bien "quelque chose" parfois "bouger" en lui mais pensait que "c'était des gaz" - prescrit donc au malade une pilule vermifuge et cherche, évidemment, à comprendre comment ce vers avait pu se retrouver dans son intestin. Explication : le malheureux patient est un énorme mangeur de sushis et en consommait donc du poisson cru quasi quotidiennement, notamment des sashimis de saumon. Avis aux amateurs...


La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info