À Buffalo, les États-Unis confrontés à une nouvelle tuerie de masse

Un mois après le massacre d'Uvalde, le Sénat adopte une loi de limitation des armes

SM avec AFP
Publié le 24 juin 2022 à 7h52
JT Perso

Source : Sept à huit

Le projet a toutes les chances d'être validé à la Chambre des représentants ce vendredi.
Il constitue une première depuis des décennies, et une avancée pour les partisans de la limitation des armes à feu individuelles.
Quelques heures avant son adoption, la Cour Suprême, plus haute juridiction des États-Unis, a consacré le droit au port d'arme en public.

Sujet hautement sensible aux États-Unis. Le Sénat américain a adopté ce jeudi un projet de loi soutenu par des élus des deux principaux partis, démocrate et républicain, censé lutter contre la vague de violence armée qui sévit aux États-Unis. Ce texte comprend des restrictions sur l'accès aux armes à feu, et des milliards de dollars pour financer la santé mentale et la sécurité dans les écoles.

Le projet, adopté par 65 voix contre 33 à la chambre haute et qui a toutes les chances d'être validé à la Chambre des représentants vendredi, reste très en deçà des mesures réclamées par le président Joe Biden, mais il constitue malgré tout une première depuis des décennies, et une avancée pour les partisans de la limitation des armes à feu individuelles. Ses auteurs espèrent que ce texte "va sauver des milliers de vies", comme l'a tweeté le sénateur démocrate Chris Murphy.

Le droit au port d'arme en public consacré par la Cour Suprême

"Ce soir, le Sénat des États-Unis a fait quelque chose que beaucoup pensaient impossible il y a encore quelques semaines : nous avons adopté la première loi marquante en trente ans sur la sécurité liée aux armes à feu", a commenté Chuck Schumer, chef de la majorité au Sénat. Son homologue républicain Mitch McConnell a estimé que cette loi rendrait les États-Unis plus sûrs "sans que notre pays ne soit moins libre".

Ce vote intervient quelques heures à peine après l'invalidation par la Cour suprême des États-Unis - dont la majorité des juges sont conservateurs - des "restrictions" au port d'armes prévues par une loi de l'État de New York. Un revirement qui permet clairement, pour la première fois, aux Américains de porter des armes hors de leur domicile. 

Cette décision de la plus haute juridiction américaine a été annoncée alors que les États-Unis sont confrontés à une flambée de la criminalité dans les grandes villes et à une effrayante série de tueries à nombreuses victimes, dont deux en mai, à Buffalo (10 morts) et dans une école au Texas (21 tués, dont 19 enfants). 

Près de 400 millions d'armes étaient en circulation dans la population civile aux États-Unis en 2017, soit 120 armes pour 100 personnes, selon le projet Small Arms Survey. Plus de 20.000 homicides par arme à feu ont été recensés en 2021 sur le site Gun Violence Archive. 


SM avec AFP

Tout
TF1 Info