États-Unis : une mystérieuse infection respiratoire frappe des centaines de chiens

Publié le 24 novembre 2023 à 17h06

Source : JT 13h WE

Une mystérieuse épidémie touchant les chiens se répand depuis plusieurs mois aux États-Unis.
Cette infection respiratoire inconnue a causé des hospitalisations et des décès, chez les animaux malades ou âgés.
Un phénomène dont les vétérinaires n'avaient jamais été témoins auparavant.

Les premiers cas datent de l'été. Une infection respiratoire inconnue s’est répandue au cours des trois derniers mois aux États-Unis, au point d'alerter les vétérinaires qui n'y avaient jamais été confrontés jusque-là. Des professionnels de l'Oregon ont signalé mi-août l’apparition d’une "maladie respiratoire infectieuse canine atypique" se propageant rapidement chez les canidés, détectée depuis dans au moins quatre autres États, à savoir le Colorado, l’Illinois, le New Hampshire et le Nevada. 

Cette mystérieuse pathologie semble entrainer des symptômes proches de la "trachéobronchite infectieuse canine", aussi appelée "toux de chenil", qui provoque un écoulement nasal, de la toux, de la fièvre, une perte d'appétit et une léthargie. Mais leur durée, entre six et huit semaines, est atypique en comparaison à ce à quoi les vétérinaires sont habituellement confrontés, détaille le ministère de l'Agriculture de l'Oregon (ODA) dans un communiqué.

Une maladie résistante aux traitements standards

Plus déroutant encore pour les professionnels : la maladie est la plupart du temps résistante aux traitements standards. Les autorités sanitaires de l'Oregon précisent que les cas semblent "partager une étiologie virale, mais les tests de diagnostic respiratoire habituels se sont révélés largement négatifs". En d'autres termes, les chiens atteints présentent des symptômes semblables à ceux d’une maladie des voies respiratoires supérieures, mais ne sont généralement pas positifs pour les plus courantes. 

Si elle n'évolue pour l'instant que rarement vers une forme sévère, l'infection a déjà entrainé des hospitalisations et même des décès, en particulier chez les animaux malades ou âgés. Une clinique vétérinaire du Colorado en a notamment recensé cinq depuis mi-octobre sur une trentaine de cas avérés. 

Le nombre exact d'animaux touchés reste incertain à ce stade, mais au moins 200 cas ont été confirmés dans une seule clinique vétérinaire de l'Oregon depuis la mi-août.

"Faire preuve de prudence plutôt que de s'inquiéter"

Dans ce contexte, le ministère de l'Agriculture de cet État du nord-ouest du pays a demandé aux vétérinaires de leur signaler toute nouvelle infection et conseille aux propriétaires de chiens de "faire preuve de prudence plutôt que de s'inquiéter". En cas de symptômes, il leur est recommandé de consulter un vétérinaire mais aussi de s'assurer que leur animal est à jour dans sa vaccination. 

Enfin, il est conseillé de tenir les chiens éloignés des bols d'eau partagés dans les lieux publics et d'éviter tout contact avec d'autres animaux extérieurs au foyer, notamment dans des parcs ou chenils, jusqu'à ce que le mystère soit dissipé. 


Audrey LE GUELLEC

Tout
TF1 Info