VIDÉO - Été ou hiver : l'incroyable micmac du changement d'heure au Liban

Publié le 26 mars 2023 à 13h16, mis à jour le 27 mars 2023 à 11h42

Source : TF1 Info

Le Liban devait passer à l'heure d'été ce samedi 25 mars.
Mais le gouvernement a finalement repoussé ce changement au 20 avril prochain, provoquant l'opposition d'une partie de la population.
Des médias comme l'Église maronite ont d'ores et déjà acté leur passage à l'heure d'été.

Le Liban, toujours plus divisé. Confronté à l'une des pires crises économiques au monde, le peuple libanais doit maintenant faire face à l'application de deux systèmes horaires différents en sein de ce petit État. Alors que l'heure d'été devait entrer en application samedi 25 mars dans la soirée, le gouvernement démissionnaire a annoncé sa décision, deux jours avant, de repousser ce changement au 20 avril prochain.

Une décision contestée

Si aucun motif n'a été annoncé pour justifier de cette décision, certains médias ont suggéré qu'il s'agissait d'un geste à l'égard des musulmans qui font le ramadan. Débuté le 22 mars, il doit prendre fin le 21 avril prochain. Rester à l'heure d'hiver permet ainsi aux pratiquants de rompre leur jeûne plus tôt dans la journée, vers 18 heures, plutôt qu'à 19 heures. 

À la suite de cette décision, une partie des institutions et des partis musulmans ont semblé vouloir rester à l'heure d'hiver. Mais cette décision a provoqué la colère des responsables politiques et religieux chrétiens. L'Église maronite a qualifié cette mesure de "surprenante" et a décidé de ne pas l'appliquer faute, selon elle, de consultations avec d'autres acteurs et de prise en compte des normes internationales. 

D'autres organisations, écoles et partis chrétiens ont indiqué qu'ils suivraient l'Église, accentuant les divisions dans un pays qui a connu une guerre civile de 1975 à 1990 entre les factions chrétiennes et musulmanes et où les sièges du parlement sont attribués en fonction de l'appartenance à une secte religieuse.

Des entreprises et des médias, dont deux des principales chaînes d'information libanaises, LBCI et MTV, sont, eux aussi, passé à l'heure d'été samedi soir, alors que les appels à désobéir à la décision du gouvernement prenaient de l'ampleur. "Si l'État avait pris cette décision un mois à l'avance, et non 48 heures, il n'y aurait pas eu de problème", a déclaré le PDG de la LBCI, Pierre Daher, déplorant que l'affaire ait pris "une tournure confessionnelle". La compagnie aérienne libanaise Middle East Airlines a déclaré de son côté rester à l'heure d'hiver, conformément à la décision du gouvernement, tout en avançant "d'une heure les horaires des vols prévus" à partir de Beyrouth.


Aurélie LOEK

Tout
TF1 Info