Ex-espion russe empoisonné : une affaire au parfum de guerre froide

Ex-espion russe empoisonné : "Je comprends que les Britanniques y voient la main de Moscou", affirme un ancien de la DST

Propos recueillis par Antoine Llorca
Publié le 13 mars 2018 à 8h24
Cette vidéo n'est plus disponible

Source : Sujet JT LCI

DÉCRYPTAGE - Alors que la police britannique a confirmé que l'ex-espion Sergueï Skripal et sa fille avaient été victimes d'une tentative d'assassinat par empoisonnement dimanche 4 mars, les yeux se tournent vers la Russie. Un ancien espion français de la DST nous explique pourquoi.

Qui a tenté d'assassiné Sergueï Skripal ? Et pourquoi ?  Dimanche 4 mars, cet ancien agent double russe et sa fille ont été retrouvés inconscients sur le banc d'un centre commercial de Salisbury en Angleterre. Après analyse, la police a affirmé qu'ils avaient été victimes d'une tentative d'assassinat à l'aide d'un agent innervant, une substance chimique qui agit sur le système nerveux, pouvant causer la mort. Vendredi dernier, les recherches ont été encore élargies avec l'aide de 200 militaires.  Car cet empoisonnement est en passe de devenir une affaire d'Etat. Le Royaume-Uni accuse indirectement la Russie d'être à l’initiative de cette tentative d'assassinat. "Nous avons les bonnes personnes avec les bonnes compétences pour aider  dans cette enquête cruciale", assure le ministre de la Défense Gavin  Williamson.

La Première ministre britannique Theresa May a affirmé lundi qu'il était "très probable que la Russie soit responsable" de l'empoisonnement de l'ex-agent double russe Sergueï Skripal, dans une déclaration devant les députés britanniques.

Qui avait intérêt à éliminer Sergueï Skripal ? Paul-Louis Voger, ancien espion au service de la DST et de la DRCI, devenue la DGSI et auteur de l'ouvrage Je ne pouvais rien dire, un ancien espion raconte publié le 14 février dernier, nous livre son analyse.


Propos recueillis par Antoine Llorca

Tout
TF1 Info