Explosion sur un hôpital à Gaza : qu'est-ce que le Jihad islamique, mis en cause par Israël ?

par T.G.
Publié le 18 octobre 2023 à 13h26

Source : TF1 Info

Une explosion a fait des centaines de morts mardi soir dans un hôpital de Gaza.
Si Israël et le Hamas se rejettent la responsabilité, l'État hébreu a pointé du doigt l'implication du Jihad islamique.
Un groupe armé présent, comme le Hamas, dans la bande de Gaza.

Le Jihad islamique est-il à l'origine du tir ayant touché un hôpital à Gaza ? Israël en est convaincu. Au lendemain du drame ayant tué plus de 200 civils, l'Etat hébreu a pointé du doigt la responsabilité de cette organisation terroriste. Faux, a répondu le mouvement islamique palestinien, fustigeant les "mensonges" de son rival. Seule certitude pour l'heure : le Jihad islamique est à l'œuvre dans l'enclave palestinienne.

Si l'attaque du 7 octobre a été orchestrée par le Hamas, le Jihad islamique a rapidement pris part aux combats, revendiquant des "tirs de roquettes nourris" dans les jours qui ont suivi. Rien d'étonnant, tant ce mouvement radical soutenu et armé par l'Iran place la lutte armée contre Israël avant toute autre considération. En mai dernier, il avait tiré plusieurs centaines de roquettes, après l'élimination de trois de ses commandants militaires à Gaza, siège de cette organisation depuis plus de 40 ans.

Un refus de participer à la vie politique palestinienne

Le Jihad islamique a en effet été créé en 1981 par des étudiants de l'Université islamique de Gaza. Il est aussi présent en Cisjordanie, territoire palestinien occupé par Israël depuis 1967. Contrairement au Fatah, le mouvement du dirigeant historique palestinien Yasser Arafat, ou au Hamas, le Jihad islamique refuse de participer à la vie politique palestinienne. Comme le Hamas, il rejette le processus de paix d'Oslo (lancé en 1993 et gelé depuis des années).

L'organisation a été dirigée par Fathi Chakaki, son fondateur, jusqu'en 1995, date à laquelle ce médecin a été assassiné à Malte. Comme le Hamas encore une fois, le Jihad islamique est lié à la mouvance des Frères musulmans, confrérie établie en Égypte au XXe siècle. L'année 1992 voit la création de la branche armée du mouvement, les Brigades Al-Qods, qui revendiqueront de nombreux attentats suicide en Israël pendant la Seconde Intifada (2000 à 2005). 

Si le Hamas et le Jihad islamique partagent leur haine envers l'Etat hébreu, les deux camps connaissent des tensions depuis plusieurs années. En août 2022, le Hamas s'était d'ailleurs tenu à l'écart de trois jours de combats entre le Jihad islamique et Israël ayant fait 49 morts à Gaza. Un sondage réalisé par le Palestinian Center for Policy and Survey Research à l'issue de cette confrontation avait montré que 50% des Palestiniens étaient d'accord avec cette décision du Hamas, 37% s'y montrant opposés. Cet épisode de violence avait fait émerger quelques rares critiques à l'encontre du Jihad islamique sur les réseaux sociaux palestiniens après des informations selon lesquelles des roquettes défectueuses avaient causé plusieurs morts dans la bande de Gaza.

Preuve de son emprise sur le terrain, le Jihad islamique s'était manifesté le mercredi 4 octobre, trois jours avant l'attaque en Israël. Missiles, roquettes et drones avaient été exhibés dans les rues de Gaza, où 4500 membres des Brigades avaient défilé. Montés sur des camions peints en vert et camouflés, des missiles présentés comme "de fabrication locale" avaient notamment été montrés lors de la cérémonie. 


T.G.

Tout
TF1 Info