Tuerie d'Uvalde : 19 enfants abattus dans une école du Texas

Fusillade dans une école au Texas : Joe Biden se dit "écœuré" et "fatigué"

Julien Vattaire avec AFP
Publié le 25 mai 2022 à 6h43
Le président américain Joe Biden a prononcé une allocution à la Maison Blanche à Washington, DC, le 24 mai 2022, après qu'un homme armé a abattu 18 enfants dans une école primaire du Texas.

Le président américain Joe Biden a prononcé une allocution à la Maison Blanche à Washington, DC, le 24 mai 2022, après qu'un homme armé a abattu 18 enfants dans une école primaire du Texas.

Source : Stefani Reynolds / AFP

19 jeunes enfants et un adulte ont été tués mardi lors d'une fusillade dans une école élémentaire au Texas.
De retour d'Asie, Joe Biden a pris la parole à la Maison Blanche.
Il a appelé à une régulation des armes à feu aux États-Unis.

Joe Biden a été informé du drame dans l'avion qui le ramenait d'une tournée diplomatique en Asie. Une fusillade dans une école élémentaire d'Uvalde, au Texas, a fait 20 morts, dont 19 enfants, ce mardi. Quelques heures après les faits, le président américain s'est dit "écœuré" et "fatigué", devant les caméras à la Maison Blanche. "J'espérais en devenant président ne pas avoir à faire cela", a soufflé le démocrate de 79 ans. Joe Biden a également eu une pensée pour les familles endeuillées : "Ils vont avoir besoin de beaucoup d'aide, de beaucoup de prières." 

Lors de sa prise de parole, Joe Biden a désigné une cible particulière. "Quand pour l'amour de Dieu, allons-nous affronter le lobby des armes ?", a-t-il indiqué. Et d'ajouter : "Ne me dites pas que nous ne pouvons pas avoir d'impact sur ce carnage", évoquant ainsi le fléau des morts par armes à feu aux États-Unis. Joe Biden a également dénoncé "les fabricants d'armes" qui auraient "passé deux décennies à promouvoir avec agressivité les armes d'assaut qui leur procurent les plus importants profits"

Ainsi, Joe Biden a appelé à "transformer la douleur en action" pour réguler davantage les armes dans le pays, et en particulier les armes d'assaut. 

Joe Biden face à l'opposition du Congrès

Dans sa volonté de faire évoluer la législation sur le port des armes, Joe Biden fait face à l'opposition républicaine. Cette dernière bloque toutes ses tentatives de passer au Congrès des mesures telles qu'une vérification obligatoire des casiers judiciaires et antécédents psychiatriques des personnes achetant des armes. "Ceux qui bloquent ou retardent des législations de bon sens sur les armes, (...) nous n'oublierons pas", a fait part Joe Biden, qui ne peut que prendre des décrets contrôlant à la marge la circulation des armes à feu. 


Julien Vattaire avec AFP

Tout
TF1 Info