Tuerie d'Uvalde : 19 enfants abattus dans une école du Texas

Fusillade au Texas : le marché des armes à feu américain a explosé depuis 20 ans

M.G
Publié le 25 mai 2022 à 18h25
JT Perso

Source : TF1 Info

Les États-Unis ont été marqués mardi par une énième tragédie, un adolescent ayant ouvert le feu dans une école du Texas (21 morts dont 19 enfants).
Apparu très touché, Joe Biden s'est montré offensif, réclamant d'enfin "affronter le lobby des armes".
Une volonté louable mais difficile à mettre en application face au lobbying de la NRA et au développement effréné du marché des armes à feu.

Un cercle infernal désormais difficile à enrayer. Touchés par une nouvelle fusillade meurtrière ce mardi, l'une des pires dans une école depuis des années, États-Unis ont replongé directement et brutalement en enfer. Ces effroyables minutes, qui ont coûté la vie à 19 enfants, ont irrémédiablement relancé le débat sur les armes à feu. 

Un sujet sensible dans la société américaine. "Il est temps de transformer cette douleur en action", a exhorté le président Joe Biden, après le drame. "Nous devons bien expliquer cela à tous les élus de ce pays : il est temps d'agir" pour mieux réguler les armes outre-Atlantique. "Quand, pour l'amour de Dieu, allons-nous affronter le lobby des armes ?", s'est-il insurgé. 

Une industrie fleurissante

Oui mais voilà, depuis une vingtaine d'année le marché américain de l'armement s'est immensément développé. Plus de 393 millions d'armes circulent dans ce pays de 329 millions d'habitants (environ 120 armes pour 100 personnes). Sur les vingt dernières années, les fabricants américains ont produit plus de 139 millions d'armes à feu destinées au commerce, dont 11,3 millions en 2020, a indiqué le ministère de la Justice, dans un rapport publié mi-mai. Comme si cela ne suffisait pas, 71 millions d'équipements ont été importées contre seulement 7,5 millions exportés sur la même période. 

Dans le détail, le nombre de firmes spécialisées dans la production d'armes outre-Atlantique est passé de 2222 en 2000 à 16.963 en 2020, soit sept fois plus. De même, le nombre annuel d'armes a presque triplé (11,3 millions contre 3,9). Plus de 23 millions d'armes ont été vendues en 2020, un record, et près de 20 millions en 2021, selon le site Small Arms Analytics. Le pistolet semi-automatique 9mm est particulièrement prisé. Considéré comme bon marché, il est aussi apprécié pour sa précision et sa facilité d'utilisation.

Les jeunes pas épargnés...

Cette nouvelle "fièvre", qui coïncide avec les guerres en Irak et Afghanistan ainsi que l'augmentation des attentats terroristes, va bien plus loin que la simple production d'armement. Elle s'est véritablement ancrée dans la culture américaine. Comme un tragique hasard, quelques semaines avant la dernière fusillade, une réplique pour enfant du fusil automatique de type AR-1 a été commercialisée aux États-Unis. Conçue par la société WEE1 Tactical, qui le présente "comme l'arme de papa et maman", elle est vendue 389 dollars dans les armureries. C'est l'image de deux modèles de cette même arme (version "originale") que l'auteur de la tuerie a postée sur ses réseaux sociaux, trois jours avant de commettre l'irréparable, rapporte CNN

Plus généralement, les producteurs d'armes à feu ont progressivement mis au point une stratégie marketing à destination des plus jeunes. Couleurs vives - rose, rouge, orange ou violet métallisé - appréciées du jeune public, légèreté et facilité de maniement, customisation... tous les moyens sont bons pour attirer de nouveaux (futurs) usagers. 

Le problème des armes fantômes

Logiquement, les autorités sont, par ailleurs, confrontées à une hausse des armes dites "fantômes". Il s'agit de matériaux pouvant être fabriquées à la maison, pour quelques centaines de dollars, et dont certaines parties peuvent être achetées en ligne ou produites par une imprimante 3D. Celles-ci n'ont pas de numéro de série et sont invisibles tout au long du processus de vente. Elles échappent donc aux quelques modalités de contrôle en vigueur en la matière. En 2021, la police a ainsi récupéré 19.344 armes dites "fantômes", contre 1758 en 2016, affirme le gouvernement américain. La partie émergée de l'iceberg. 

En parallèle, sûrement cause ou conséquence, le pays doit faire face à une flambée des homicides, qui s'est encore accélérée avec la pandémie. 19.350 homicides ont été recensés en 2020, soit une hausse de près de 35% par rapport à 2019, et 24.245 suicides, selon les Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC). Cette année, le taux d'homicide s'est établi à 6,1 pour 100.000 habitants, un record depuis plus de 25 ans.


M.G

Tout
TF1 Info