Tuerie d'Uvalde : 19 enfants abattus dans une école du Texas

Les États-Unis, le pays où il y a plus d'armes que d'habitants

Léa COUPAU
Publié le 25 mai 2022 à 1h28
JT Perso

Source : TF1 Info

Un jeune homme de 18 ans a tué au moins 14 enfants, ce mardi 24 mai, au cours d'une fusillade dans une école primaire, au Texas.
Cet événement tragique n'est pas sans rappeler le débat des armes à feu outre-Atlantique.
Et un certain deuxième amendement de la Constitution des États-Unis.

Ce mardi 24 mai, au moins 14 enfants et un enseignant ont été tués dans l'école Robb, à Ulvide, au Texas, aux États-Unis. D'après les autorités américaines, le suspect est un jeune homme de 18 ans, lycéen dans un établissement de la ville, rappelant la tuerie de Sandy Hook dix ans plus tôt, qui avait fait 28 morts, dont celle du tueur. Et comme à chaque fois, ces événements tragiques relancent le débat des armes à feu outre-Atlantique.

"Le drame de l'Amérique"

"C'est ça le drame de l'Amérique", plante Jean-Éric Branaa, spécialiste des États-Unis sur LCI. "Ici, n'importe qui peut acheter une arme sur un coup de folie", poursuit-il, indiquant que près de 400 millions de ces engins circulent actuellement dans le pays qui compte 300 millions d'habitants. Et pour cause, le deuxième amendement de la Constitution américaine, la Bill of Rights, garantit le droit de porter une arme.

Ainsi, au Texas, comme ailleurs, "c'est très facile de s'en procurer. Même si on est un repris de justice, on peut se dégoter un fusil, dans une foire et sans même présenter une pièce d'identité", déplore le maître de conférence à Panthéon Assass II à Paris. Les fabricants d'armes l'ont d'ailleurs bien compris. Selon un rapport du ministère de la Justice américaine, rendu public le 18 mai dernier, ces derniers ont produit plus de 139 millions d'armes à feu sur les vingt dernières années. Il faut compter 11,3 millions de ces engins pour la seule année de 2020, appuie le document.

Texas : 14 enfants meurent dans une fusilladeSource : TF1 Info
JT Perso

Et "il faut souligner l'incapacité du Congrès à pouvoir légiférer sur les armes d'assaut", pointe Jean-Eric Branaa. "Personne n'est contre le second amendement". Si les démocrates veulent réduire leur nombre, "lors de sa campagne présidentielle, Barack Obama avait été obligé de commencer chacun de ses discours en disant qu'il ne comptait pas enlever les armes. C'était également le même mantra pour Joe Biden et Hillary Clinton", assure le spécialiste.

Le pays a dénombré 19.350 homicides en 2020, une hausse de près de 35 % par rapport à 2019, et 24.245 suicides, selon les Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC). Le taux d'homicide, lui, s'était établi à 6,1 pour 100.000 habitants en 2020, un record depuis plus de 25 ans.


Léa COUPAU

Tout
TF1 Info