Russie : au moins 6 morts dans une fusillade à l'université de Perm

Publié le 20 septembre 2021 à 9h58
Russie : au moins 6 morts dans une fusillade à l'université de Perm

Source : Google Maps

ATTAQUE - Au moins six personnes ont été tuées et plusieurs autres blessées dans une fusillade lundi à l'université de Perm en Russie, dont l'auteur présumé a été arrêté, selon le comité d'enquête du pays.

Le bilan est lourd, ce lundi, à l'université de Perm. L'établissement, situé dans la région de l'Oural en Russie, a été le théâtre d'un incident armé. Au moins six personnes ont été tuées, selon les enquêteurs, revoyant à la baisse un précédent bilan qui faisait état de huit victimes.

"Le 20 septembre, un étudiant se trouvant dans l'un des bâtiments de l'université (...) a ouvert le feu sur les gens autour", avait indiqué peu plus tôt dans un communiqué le comité d'enquête, organe chargé des affaires les plus importantes du pays. Selon le ministère russe de la Santé, cité par les agences russes, au moins 28 personnes ont été blessées. D'après les médias, les personnes tuées sont un homme et cinq femmes.

L'auteur des tirs arrêté

"Vers onze heures, un inconnu a pénétré sur le campus de l'université de Perm avec une arme et a ouvert le feu", avait indiqué peu avant l'université dans un communiqué.  L'auteur de tirs a été arrêté, a annoncé lundi le comité d'enquête de Russie.

Fuyant la fusillade, des étudiants ont sauté des fenêtres du premier étage d'un bâtiment de l'université, selon des vidéos publiées sur les réseaux sociaux. Une autre vidéo, tournée depuis une fenêtre, a montré un individu vêtu entièrement de noir ouvrant le feu et se dirigeant vers l'entrée d'un bâtiment.

Vladimir Poutine pointe "un grand malheur"

Ce lundi, Vladimir Poutine, a estimé, dans des propos retransmis à la télévision, que le drame constituait "un grand malheur non seulement pour les familles qui ont perdu un enfant, mais pour tout le pays". Il a aussi appelé les forces de l'ordre à faire la lumière sur les motivations du tireur. "Aucune parole ne peut faire taire la douleur du deuil, de ces pertes, surtout lorsqu'il s'agit de jeunes qui commençaient tout juste leur vie", a-t-il poursuivi.

Les fusillades dans les écoles ou les universités étaient rares en Russie, où le contrôle des armes est strict, mais elles ont eu tendance à devenir plus nombreuses ces dernières années, le président Vladimir Poutine dénonçant même un phénomène importé des Etats-Unis, effet pervers de la mondialisation. Dernier évènement meurtrier du type : le 11 mai 2021. Une jeune homme de 19 ans a ouvert le feu dans son ancienne école à Kazan, dans la république russe du Tatarstan, faisant neuf morts.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info