L'armée israélienne a indiqué ce vendredi avoir découvert trois corps d'otages dans la bande de Gaza.
Les cadavres d'Itzhak Gelerenter, d'Amit Buskila ainsi que de Shani Louk, déjà annoncée comme morte en octobre, ont été rapatriés dans l'État hébreu.
Selon Tsahal, ces trois personnes ont été tuées lors du festival du 7 octobre 2023, puis leurs corps ont été emmenés vers la bande de Gaza.

Le corps de trois otages retrouvés par l'armée israélienne. Tsahal a indiqué ce vendredi avoir rapatrié en Israël les cadavres d'Itzhak Gelerenter, d'Amit Buskila ainsi que de Shani Louk, déjà annoncée comme morte en octobre. Ces derniers ont été "pris en otage durant le massacre commis par le Hamas le 7 octobre", a précisé le contre-amiral Daniel Hagari, porte-parole de l'armée. 

Selon lui, ces trois personnes ont été "brutalement assassinées" par le mouvement islamiste en tentant de fuir le festival de musique Nova. Ensuite, les terroristes auraient "emmené" leurs corps dans la bande de Gaza. "Les corps des personnes enlevées ont été retrouvés lors d'une opération conjointe des forces de Tsahal et de l'unité opérationnelle du Shin Bet", le renseignement intérieur israélien, ajoute l'armée israélienne sur son compte X. 

Shani Louk, un des visages du massacre du 7 octobre

Un fragment d'os crânien de Shani Louk, ressortissante germano-israélienne de 22 ans, avait déjà été retrouvé à la fin du mois d'octobre, confirmant sa mort. Une vidéo la montrant dénudée et placée à l'arrière d'une camionnette avait circulé dans les heures suivant le massacre du festival Nova. Cet extrait, largement diffusé sur les réseaux sociaux, avait contribué à médiatiser son cas et à faire d'elle une des victimes emblématiques de l'horreur du 7 octobre.

Amit Buksila, âgée de 26 ans, était quant à elle une styliste très suivie sur les réseaux sociaux. Selon ses proches, elle était parvenue à joindre son oncle au téléphone au moment de l'attaque. D'après ce dernier, elle aurait supplié les terroristes de ne pas la capturer, avant que l'appel ne soit coupé. Enfin, Itzhak Gelerenter, dont la dépouille a également été retrouvée par les forces israéliennes, était un père de famille de 56 ans.

D'après un dernier bilan, plus de 1100 personnes sont décédées en Israël lors des attaques terroristes à l'automne dernier. Environ 130 otages n'ont toujours pas été retrouvés depuis leur disparition durant ces attentats, dont une trentaine sont présumés décédés.


T.A.

Tout
TF1 Info