Gaza : rescapé d'une frappe israélienne, un enfant meurt lors d'un largage d'aide alimentaire

par Emma FORTON
Publié le 18 avril 2024 à 14h41

Source : TF1 Info

Zein Oroq, un enfant palestinien de 13 ans, est décédé lors d'un largage de colis alimentaires à Gaza.
En novembre dernier, il avait déjà été victime d'une frappe israélienne sur sa maison.
Alors que l'ONU redoute une famine généralisée à Gaza, de nombreux civils ont trouvé la mort en cherchant à se nourrir.

Un drame qui illustre la tragédie des civils à Gaza. Un enfant palestinien âgé de 13 ans est décédé dimanche dernier en essayant d'obtenir de l'aide alimentaire, rapporte The Guardian. Lors d'un largage aérien, Zein Oroq a été blessé à la tête par l’un des colis. "Alors que les parachutes tombaient, une boîte l’a frappé à la tête. En plus, autour de lui, les gens se bousculaient et ne prêtaient pas attention à lui, ils avaient aussi faim. Donc, il s'est blessé à la tête et il a eu des fractures au bassin, au crâne et à l’abdomen", raconte son père, Mahmoud, cité par le quotidien britannique. Zein a été transporté à l’hôpital avant de succomber à ses blessures.

Une première fois rescapé des décombres

Ce jeune garçon était un miraculé après avoir déjà frôlé la mort. En novembre dernier, une frappe aérienne israélienne avait détruit sa maison. 17 membres de sa famille étaient morts. Lui, s’est retrouvé coincé sous les décombres. Il en est sorti blessé, mais il avait survécu. "Lorsque la maison a été touchée par une frappe, il est sorti des décombres avec des blessures à la tête, à la main et à la jambe. Dieu l’a sauvé", s'est remémoré le grand-père de Zein, Ali Oroq.

"Mon fils est si précieux. Il a été mon soutien, toute ma vie, ma première joie dans ce monde, mon plus grand enfant, a confié le père de Zein. Qu’il repose en paix"

Ce n'est pas la première fois que des Gazaouis mettent leur vie en péril pour se nourrir. Le 5 mars, cinq personnes ont été tuées et dix ont été blessées lorsque le parachute d'un colis alimentaire ne s’est pas ouvert et qu’il est tombé au sol, frappant un groupe de personnes. Le 26 mars, au moins douze personnes se sont noyées alors qu’elles tentaient d’atteindre un colis d’aide qui avait atterri dans la mer au large de la plage de Gaza.

La mort de ce jeune garçon met une nouvelle fois en exergue les coûts humains de près de six mois de combats et de pénuries alimentaires à Gaza. En mars, l'ONU estimait que plus de 1,1 million de Gazaouis étaient confrontés à "une situation de faim catastrophique", proche de la famine, "le nombre le plus élevé jamais enregistré" par les Nations unies.


Emma FORTON

Tout
TF1 Info