Gazoducs Nord Stream : fuites inexpliquées en mer Baltique

Nord Stream : des drones non autorisés signalés près des champs gaziers

Julien Moreau avec AFP
Publié le 5 octobre 2022 à 6h43
JT Perso

Source : JT 20h WE

Des drones auraient été aperçus près des champs gaziers en mer du Nord.
Ces drones ont été observés près du champ gazier Roar, où travaille le groupe français TotalEnergies.
Les autorités danoises et norvégiennes ne cachent pas leur inquiétude, une semaine après le sabotage présumé des gazoducs Nordstream.

Des drones non autorisés ont été aperçus près de champs gaziers en mer du Nord. Et après le sabotage présumé des gazoducs Nord Stream en mer Baltique, cela n’a rien de rassurant. La police danoise a annoncé, ce mardi 4 octobre, avoir reçu des signalements suivant des incidents similaires côté norvégien. "Nous avons eu au cours du week-end des signalements de drones en mer du Nord", a déclaré un porte-parole de la police danoise à l'AFP. 

 

Selon la publication spécialisée Danish Offshore Industry, des drones ont été observés près du champ gazier Roar, où travaille le groupe français TotalEnergies, à plus de 200 km des côtes à l'ouest du Danemark. "La police nationale peut confirmer qu'au cours du week-end, nous avons reçu des demandes de renseignements concernant des observations de drones. La police nationale n'a actuellement aucun autre commentaire à faire", a répondu par mail la police danoise à la Danish Offshore Industry.

Des drones égarés ?

"Cependant, il ne peut pas s'agir simplement d'un malheureux drone qui s'est égaré dans la mer du Nord", a rapporté Jan Egnsted, directeur de WeFly, l'une des principales sociétés de drones du Danemark, qui a déjà effectué par le passé des inspections d'infrastructures. "Seuls les drones avancés peuvent faire ce genre de choses. Un drone commercial ordinaire ne peut pas faire cela", a-t-il ajouté. Ce jeudi 29 septembre, le quotidien danois Ekstra Bladet a fait état d'une activité "non autorisée" de drones au-dessus du champ Halfdan B, également exploité par le géant français TotalEnergies.

 

"Nous pouvons confirmer qu'il y a eu des observations d'activité de drone non autorisée sur le champ pétrolier et gazier d'Halfdan B en mer du Nord le 28 septembre", déclare le service de presse de TotalEnergies. "Nous avons pris les mesures nécessaires conformément à nos procédures de sécurité et sommes en dialogue étroit avec les autorités", aurait déclaré TotalEnergies au média danois.

Lire aussi

"En ce qui concerne une activité non autorisée de drones près de nos installations en mer du Nord, TotalEnergies renvoie aux autorités danoises à qui nous signalons toute potentielle observation", a indiqué le géant français à l’AFP. Avec le sabotage présumé des gazoducs qui relient la Russie à l'Allemagne sur sa zone économique exclusive, le Danemark a relevé d'un cran la sécurité autour de ses infrastructures énergétiques.

La Norvège voisine, désormais principal fournisseur de gaz de l'Europe, lui a emboîté le pas, considérant ses installations pétrogazières comme une potentielle cible de choix. Pour justifier le renforcement de la sécurité dans le secteur, les autorités norvégiennes ont invoqué un nombre croissant d'observations de drones près des installations pétrolières.


Julien Moreau avec AFP

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info