Gazoducs Nord Stream : fuites inexpliquées en mer Baltique

Nord Stream : une quatrième fuite observée en mer Baltique

A. Lo.
Publié le 29 septembre 2022 à 10h47
JT Perso

Source : Le CLUB

Une quatrième fuite a été identifiée en mer Baltique au-dessus des gazoducs Nord Stream, ont confirmé les gardes-côtes suédois.
Selon des médias, elle impacterait le tracé de Nord Stream 2.
Les deux gazoducs sont soupçonnés d'être visés par des sabotages.

Nouvelle fuite en mer Baltique. Les gardes-côtes suédois ont annoncé avoir détecté une quatrième fuite au-dessus des gazoducs Nord Stream. Celle-ci serait du côté suédois et selon des médias du pays, elle impacterait plus particulièrement Nord Stream 2. 

Elle serait d'ailleurs "à proximité" de la fuite déjà repérée sur le tracé de ce gazoduc en début de semaine, bien que les gardes-côtes n'aient pas précisé pourquoi le signalement de cette nouvelle fuite n'a eu lieu que tardivement.

Des soupçons de sabotage visant la Russie

L'ensemble des fuites se trouvent dans les eaux internationales au large de l'île de Bornholm mais dans les zones économiques exclusives respectives des deux pays scandinaves. Jusqu'à présent, la Suède avait rapporté une fuite au-dessus de Nord Stream 1 au nord-est de l'île danoise. Le Danemark a lui confirmé une fuite sur Nord Stream 2 au sud-est de l'île, et une autre au nord-est au-dessus de Nord Stream 1. 

Pour l'instant, aucune explication n'a été énoncée permettant de comprendre pourquoi ces fuites se sont produites. Dans l'immédiat, les autorités ont expliqué que les importants bouillonnements marins de plusieurs centaines de mètres de large en surface provoqués par les fuites rendent impossible des inspections des ouvrages.

Lire aussi

Pour autant, le report de deux explosions suspectes ayant eu lieu lundi matin et soir laissent présager la piste du sabotage. Objet de tous les soupçons, la Russie a contre-attaqué mercredi, pointant les États-Unis et obtenant une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU. En retour, Washington a dénoncé une nouvelle opération de "désinformation".


A. Lo.

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info