Grèce : un incendie sur un paquebot en mer avec 290 personnes à bord, 12 disparus

Publié le 19 février 2022 à 8h29
JT Perso

Source : JT 20h WE

Un incendie s'est déclaré vendredi matin sur un paquebot en mer Ionienne avec 290 personnes à son bord, dont 51 membres d'équipage.
Les garde-côtes grecs font toujours état d'une douzaine de disparus.
Ce samedi, les pompiers n'ont pas confirmé que le feu était sous contrôle.

Un incendie en haute mer. Le feu a commencé à ravager vendredi matin un paquebot battant pavillon italien en mer Ionienne avec 290 personnes à bord, dont 51 membres d'équipage. Si aucune victime n'est à signaler pour l'instant, les garde-côtes grecs font état de 12 chauffeurs-routiers toujours disparus, 24 heures après le début de l'incendie. La compagnie Grimaldi a estimé vendredi soir que le feu à bord était "sous contrôle", ce que n'ont pas confirmé les pompiers ce samedi matin.

Le navire effectuait la liaison entre le port grec d'Igoumenitsa et Brindisi, a indiqué la police portuaire grecque. "Tous les passagers sont sains et saufs et se trouvent sur des bateaux de sauvetage", a indiqué à la radio privée grecque Skaï le secrétaire d'État à la Marine marchande, Kostas Katsafados. Les passagers du paquebot Euroferry Olympia sont en train d'être transférés sur des bateaux de sauvetage et seront acheminés sur l'île grecque proche de Corfou, selon les gardes-côtes grecs qui ont entamé une opération de sauvetage.

Les causes de l'incendie pas encore connues

"Le capitaine du bateau Euroferry Olympia a demandé aux passagers de quitter le bateau", des patrouilleurs et des remorqueurs des gardes-côtes ont été dépêchés sur place, a indiqué un communiqué de ce service. L'incident a eu lieu vers 4h30 heures locales au large des côtes nord de l'île grecque de Corfou, entre la Grèce et l'Albanie, a indiqué à l'AFP une responsable du bureau de presse des gardes-côtes grecs.

Les causes de l'incendie ne sont pas encore connues et une enquête a été ouverte, selon les gardes-côtes grecs. Mais d'après plusieurs déclarations concordantes, l'incendie pourrait être parti d'un camion garé dans les cales.

En outre, deux des rescapés, des Afghans, n'étaient pas sur la liste des passagers, ont précisé les garde-côtes. Leur présence fait craindre celle d'autres clandestins sur le ferry en feu. Des migrants embarquent souvent clandestinement à bord des ferries reliant la Grèce à l'Italie.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info