Guerre en Ukraine : des exactions au cœur du conflit

Guerre en Ukraine : 200.000 enfants déportés en Russie, selon Volodymyr Zelensky

par Frédéric SENNEVILLE
Publié le 2 juin 2022 à 15h45
JT Perso

Source : LCI MIDI

Le président ukrainien a attiré l'attention sur le sort des enfants dans le conflit ukrainien.
Selon Volodymyr Zelensky, plus de 200.000 d'entre eux auraient été "déportés" vers la Russie.

Le président ukrainien a voulu rappeler la journée des Enfants, célébrée traditionnellement le 1er juin en Ukraine. Selon Volodymyr Zelensky, en 98 jours d'occupation russe, 243 enfants auraient été tués, 446 blessés, et 139 seraient portés disparus, sous réserve d'autres informations difficiles à recueillir dans les zones occupées. Il estime aussi à 200.00 le nombre d'enfants déportés en Russie, seuls, avec leurs familles, ou retirés des orphelinats, pour les installer de force dans des régions isolées.

"C'est une journée spéciale", a souligné le président ukrainien, "pendant laquelle les adultes accordent une attention spéciale aux droits des enfants". Volodymyr Zelensky a cité nommément plusieurs cas en exemples, s'attardant particulièrement sur les tout-petits tués dans le conflit, "qui n'auront même pas eu le temps de savoir à quoi ressemble la vie"

Il a également rappelé que les douze millions de personnes qui ont dû fuir leur maison, dont la moitié ont dû s'exiler, sont pour l'immense majorité des femmes accompagnées de leurs enfants.

Lire aussi

Le chiffre de 200.000 enfants "déportés" vers la Russie avait déjà été avancé par les autorités ukrainiennes, qui estiment aussi à 1,2 million le nombre total d'Ukrainiens qui auraient été emmenés de force en Russie. Un chiffre confirmé par l'évaluation des services de renseignement américain. Moscou évoque d'ailleurs, eux aussi, 200.000 enfants... mais affirme qu'ils ont été "évacués" pour les protéger des combats. 

Si les données sont difficiles à certifier, alors que le conflit fait toujours rage, de nombreux témoignages semblent toutefois accréditer une pratique de transferts forcés de la part de l'armée russe. Des déportations, au sens du droit international, qui les classe au rang des crimes de guerre.


Frédéric SENNEVILLE

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info