Ukraine : une guerre partie pour durer

Guerre en Ukraine : ce que l'on sait de la situation à Severodonetsk, prise en étau par les forces russes

Aurore Briffod
Publié le 27 mai 2022 à 23h03
JT Perso

Source : TF1 Info

La ville de l'est de l'Ukraine est l'un des objectifs affichés par les forces russes.
Les bombardements ne s'arrêtent pas et les destructions sont massives.
La région du Donbass est déjà en grande majorité sous contrôle de l'armée de Vladimir Poutine.

Severodonetsk va-t-elle connaître le même destin que Marioupol ? L’étau se resserre jour après jour autour de cette ville du Donbass, à l’est du pays. Un carrefour important serait désormais aux mains des forces pro-russes. Lyman serait sous "le contrôle complet" des séparatistes. Grâce à cette avancée, les hommes de Vladimir Poutine et leurs alliés vont pouvoir se diriger vers les centres régionaux de Sloviansk et donc, encercler l’agglomération de Severodonetsk, déjà largement bombardée. 

Invité sur LCI, le maire de la ville Alexander Stryouk a jugé "la situation complexe mais sous contrôle". Aujourd’hui, entre 12 à 13.000 habitants seraient encore présents (contre 100.000 avant la guerre). "Ils vivent dans des conditions inhumaines", a-t-il témoigné. "Ce sont des tirs incessants. Les gens meurent dans les cours de leur propre maison."

L'artillerie russe aux portes de la ville

Dans la ville, déjà "60% du parc de logements a été détruit" par le pilonnage russe, alors que "85-90% des bâtiments de la ville ont été endommagés et nécessiteront une restauration majeure", a estimé Alexander Stryouk. L'artillerie russe est désormais assez proche du centre de la ville pour détruire directement des rues et les habitations. "Les immeubles sont détruits jusqu’aux fondements", a-t-il indiqué. 

Plus tôt cette semaine, le gouverneur du Lougansk, l’une des deux régions du Donbass où se trouve Severodonetsk, avait indiqué que 95% de la région se trouvait désormais sous contrôle russe. La prise de la ville permettrait aux forces russes de contrôler l’ensemble de la région. La semaine à venir devrait être déterminante. 


Aurore Briffod

Tout
TF1 Info