Annexions, mobilisation... Poutine choisit l'escalade

Guerre en Ukraine : combien de temps Kiev peut résister à l'offensive russe ?

par La rédaction de TF1info | Reportage I. Bornacin, D. Xainte
Publié le 1 mars 2022 à 13h05
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

A Kiev, les combats continuent ce mardi alors que toute la population n'a pas encore quitté la ville.
Des photo-satellites prises dans la nuit de lundi montrent un long convoi russe, qui progresse lentement vers la capitale.

La tension monte d'un cran à Kiev. La probabilité d'un assaut majeur sur la capitale, forte en temps normal de près de 3 millions d'habitants, semblait se renforcer d'heure en heure ce mardi. Des photos satellites diffusées dans la nuit de lundi à mardi par la société américaine d'imagerie satellitaire Maxar montraient un convoi russe s'étirant sur des dizaines de kilomètres et se dirigeant vers la capitale ukrainienne depuis le nord-ouest.

Comme le montre le sujet du JT de TF1 ci-dessus, un homme a filmé la destruction d'une base militaire ukrainienne. Il s'agit d'un point de passage stratégique pour entrer dans la capitale. En effet, l'offensive s'intensifie. Kiev a encore été bombardée dans la nuit de lundi. Dans les rues de la capitale, les résistants ukrainiens se préparent au combat rapproché. Des volontaires creusent des tranchées en plein centre-ville. Ils ont mis leur vie de côté pour la guerre et se disent prêts à se battre jusqu'au bout.

Des tranchées creusées dans le centre-ville

La probabilité d'un assaut majeur sur la capitale, forte en temps normal de près de 3 millions d'habitants, semblait se renforcer d'heure en heure. Au centre-ville, où la neige était tombée dans la nuit, les magasins de première nécessité encore ouverts ne désemplissaient pas. Les habitants qui n'ont pas fui ont érigé ces derniers jours des barricades et creusé des tranchées.  

Lire aussi

En début d'après-midi mardi, l'armée russe a appelé les civils de Kiev vivant près d'infrastructures des services de sécurité ukrainiens à évacuer, disant vouloir frapper pour faire cesser "les attaques informatiques contre la Russie".  


La rédaction de TF1info | Reportage I. Bornacin, D. Xainte

Tout
TF1 Info