En difficulté en Ukraine, Poutine choisit l'escalade

Guerre en Ukraine : comme l'Europe, les États-Unis accordent une "protection temporaire" aux réfugiés ukrainiens

La rédaction de TF1info
Publié le 4 mars 2022 à 7h44, mis à jour le 8 mars 2022 à 18h29
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Les États-Unis ont accordé un statut dit de "protection temporaire" aux réfugiés ukrainiens.
Ce statut empêche leur expulsion et leur donne le droit de travailler.
Peu de temps avant, l'UE avait annoncé faire de même.

Les États-Unis emboîtent le pas sur l'Europe. Washington a accordé jeudi aux Ukrainiens présents sur leur sol un statut dit de "protection temporaire", qui empêche leur expulsion et leur donne le droit de travailler.

En ces temps de "guerre et de violence insensée", "nous allons continuer d'apporter notre aide et notre protection aux Ukrainiens des États-Unis", a déclaré le ministre de la Sécurité intérieure Alejandro Mayorkas dans un communiqué. "Nous condamnons l'attaque gratuite" menée par le président russe Vladimir Poutine contre l'Ukraine, a-t-il ajouté dans une vidéo mise en ligne sur les réseaux sociaux, en se disant "fier" d'accorder cette protection.

Plus de 30.000 personnes concernées aux États-Unis

La mesure, valable pour 18 mois, s'applique aux Ukrainiens arrivés aux États-Unis avant le 1er mars et donc pas à ceux qui fuient les combats actuels et à venir.

Les autorités n'ont pas communiqué le nombre de personnes concernées. Selon les médias américains, environ 4000 Ukrainiens en situation irrégulière étaient sous la menace d'une expulsion au moment de cette annonce et près de 30.000 autres risquaient de voir leur visa étudiant ou touriste expirer prochainement.

Plusieurs élus du Congrès avaient demandé à l'administration de Joe Biden de leur accorder un statut protecteur. Parmi eux, le sénateur démocrate Chuck Schumer, qui s'est réjoui d'avoir obtenu gain de cause. "Les États-Unis sont aux côtés du peuple ukrainien", a-t-il tweeté.

Des séjours d'un an renouvelable proposés aux réfugiés ukrainiens en Europe

La décision américaine a une portée beaucoup plus limitée que celle des 27 pays membres de l'UE qui ont accepté jeudi à l'unanimité d'accorder une "protection temporaire" aux réfugiés fuyant la guerre en Ukraine, qu'ils soient ressortissants ou résidents de longue date dans ce pays. Elle leur permettra de séjourner dans l'UE pour une durée d'un an renouvelable, d'y travailler, d'accéder au système scolaire et d'y recevoir des soins médicaux. Jusqu'à présent, les ressortissants ukrainiens ne pouvaient rester que 90 jours sans visa dans l'UE.

"Nous avons déjà accueilli environ 1 million de réfugiés et nous en verrons des millions d'autres. Nous avons besoin de cette législation pour leur offrir une protection adéquate", a déclaré la commissaire européenne aux Affaires intérieures Ylva Johansson. "Notre décision unanime reflète le plein engagement de l'UE dans la solidarité au peuple ukrainien face à cette guerre injustifiable", a également commenté le ministre français de l'Intérieur, Gérald Darmanin.

Lire aussi

"Nous allons sûrement ouvrir un mécanisme qui va offrir à tous ces réfugiés ukrainiens - qui seront potentiellement 8 millions à quitter leur pays - une protection équivalente à celle de réfugiés", a indiqué le Premier ministre Jean Castex, invité du 13H de TF1 jeudi. "Bien entendu, la France est prête à en accueillir", avait-il ajouté.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info