L'info passée au crible
Verif'

Guerre en Ukraine : des canons Caesar français ont-ils été interceptés par les Russes ?

Felicia Sideris
Publié le 24 juin 2022 à 11h45, mis à jour le 24 juin 2022 à 12h20
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Une publication affirme que deux canons Caesar seraient dans les mains de Moscou.
Ils auraient été capturés par les Russes après le départ de soldats ukrainiens.
Une rumeur infondée et démentie auprès de TF1info par l'Armée française.

C'est l'une des plus grandes fiertés de l'artillerie française. Et elle serait désormais dans les mains de Moscou. D'après un message publié sur les réseaux sociaux ce lundi 20 juin, deux canons Caesar envoyés à l'armée ukrainienne aurait été interceptés par l’armée russe. Une information reprise en masse, jusqu'à être relayée par une agence de presse russe. Sauf qu'elle est non sourcée, invérifiable... Et créée de toute pièce.

La source ? Le "FSB", répond l'internaute

"Deux canons Caesar français ont été interceptés intacts par les Russes", a ainsi écrit l'avocat Régis de Castelnau sur les réseaux sociaux. Une affirmation qu'il publie sans aucune source. Interrogé à ce sujet, le principal intéressé rétorque qu'il s'agit d'une information provenant du "FSB", le Service fédéral de sécurité de la fédération de Russie. Un informateur bien mystérieux, ce qui n'a pas empêché les membres de la sphère pro-russe de s'emparer de l'assertion. Avant d'arriver jusqu'à la sphère politique. La rumeur a été reprise par Jean-Michel Cadenas, un cadre du Rassemblement national, battu au premier tour des législatives en Mayenne. La rumeur est allée si loin que certains titres de presse russe ont repris l'information… En citant l'avocat français. La presse russe précise cependant que "le ministère de la Défense de la Fédération de Russie n'a pas encore confirmé". 

Un internaute affirme que deux canons Caesar sont tombés dans les mains de Moscou, le 20 juin 2022 - Twitter

Ce jeudi, l'agence de presse russe TASS, l'une des principales du pays, a également repris l'information, titrant sur les "remerciements" de l'entreprise d'armement russe Uralvagonzavod à Emmanuel Macron. Car d'après l'avocat qui a publié l'information, les deux chars français auraient été envoyés dans une usine de l'Oural "pour étude et rétro ingénierie". Comprendre par là qu'ils seront "disséqués, étudiés, copiés et la Russie produira sans doute une version améliorée du Caesar", comme pense le savoir le délégué départemental du parti d’extrême droite, qui met en cause directement Emmanuel Macron. Pour rappel, le chef de l'État a effectivement fait le choix d'envoyer un total de 18 canons pour aider l'Ukraine à contrer l'invasion russe. 

Lire aussi

Sauf que là encore, l'entreprise ne confirme aucunement avoir reçu les véhicules. En fait, elle a simplement commenté sur Telegram la publication fallacieuse de l'avocat, présenté à tort comme un "homme politique français". "Bonjour, M. Régis. Nous vous demandons de transmettre notre gratitude au président Macron pour les canons automoteurs donnés. L'équipement, bien sûr, est moyen. Pas comme nos Msta-S. Mais néanmoins, cela sera utile", a ironisé l'entreprise.

Une "rumeur infondée", nous répond l'Armée

Cette assertion lancée sans source sur les réseaux sociaux a donc pris une ampleur internationale. Pourtant, rien ne permet d'en vérifier l'authenticité. Ni les autorités russes, ni les autorités ukrainiennes n'ont confirmé cette information. Par ailleurs, aucune image ne montre les canons français interceptés ou démantelés par la Russie. Or, comme le relève l'état-major des Armées, cette "prise significative" aurait sans aucun doute poussé Moscou à communiquer "rapidement" dessus. Auprès de TF1info, le haut commandement français dément l'information, décrivant une "rumeur complètement infondée". "C'est une manipulation de l'information" par un compte pro-russe "qui entre dans le champ de la lutte informationnelle en cours dans ce conflit", nous glisse-t-on. 

En résumé, cette rumeur est "complètement invraisemblable", pour reprendre les mots de l'état-major des Armées. Elle ne s'appuie sur aucun élément probant, aucune source ni aucune image. 

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr. Retrouvez-nous également sur Twitter : notre équipe y est présente derrière le compte @verif_TF1LCI.


Felicia Sideris

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info