Ukraine : onze mois de guerre

Guerre en Ukraine : deux bases aériennes russes attaquées par des drones, Moscou accuse Kiev

TG avec AFP
Publié le 5 décembre 2022 à 22h14
JT Perso

Source : Les MATINS LCI

Deux bases aériennes russes, situées dans le centre du pays, ont été la cible de lundi de drones ukrainiens, selon Moscou.
Kiev n'a jusqu'ici revendiqué aucune de ces attaques.

La Russie frappée sur son sol. Deux bases aériennes, situées dans le centre du pays, ont été lundi la cible de drones ukrainiens, a affirmé le ministère russe de la Défense dans un communiqué. Bilan : au moins trois morts, selon les autorités.

Lundi matin, "le régime de Kiev (...) a tenté d'effectuer des frappes avec des drones de conception soviétique sur la base aérienne de Diaguilevo dans la région de Riazan et celle d'Enguels dans la région de Saratov", a indiqué la Défense russe. Le ministère accuse les forces ukrainiennes de chercher ainsi "à mettre hors service les avions russes de longue portée", utilisés pour les frappes qui ont visé ces dernières semaines de nombreuses infrastructures énergétiques sur le territoire ukrainien.

Chute de débris

Si ces "drones à réaction" ont été interceptés par les systèmes russes de défense antiaérienne, leurs débris sont tombés sur le territoire des bases aériennes attaquées en y provoquant des explosions et endommageant "légèrement" deux avions, selon le communiqué. Trois militaires russes "ont été mortellement blessés" dans ces attaques et quatre autres ont été hospitalisés.

Lire aussi

Plusieurs médias russes ont rapporté dans la journée, citant notamment des responsables locaux, que deux bases aériennes du centre de Russie, dont l'une destinée à l'aviation stratégique est utilisée pour mener des frappes contre l'Ukraine, avaient été secouées lundi par des explosions. Des spéculations sur les réseaux sociaux russes ont aussitôt suggéré que l'Ukraine pourrait être derrière ces explosions, même si les deux sites sont situés à des centaines de kilomètres de la frontière ukrainienne.

Vladimir Poutine a été informé de ces incidents, s'est borné à dire plus tôt dans la journée le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov. Kiev n'a jusqu'ici revendiqué aucune des explosions.


TG avec AFP

Tout
TF1 Info