Ukraine : une guerre partie pour durer

Guerre en Ukraine : enterré vivant après s'être fait passer pour mort, il échappe aux soldats russes

Kattalin CAUBET
Publié le 18 mai 2022 à 21h51
JT Perso

Source : JT 20h WE

Torturé puis enterré vivant par des soldats russes, Mykola Kulichenko a finalement survécu.
Il a raconté son calvaire auprès de la chaîne américaine CNN.

Mykola Kulichenko a failli perdre la vie au début de la guerre en Ukraine. C’est dans la région de Tchernihiv, au nord du pays, que l’homme âgé de 33 ans a été enterré vivant par des soldats russes après avoir vu ses deux frères mourir. Une journée funeste sur laquelle il est revenu avec beaucoup d’émotion au micro de la chaîne américaine CNN.

Le vendredi 18 mars 2022, la vie de la famille Kulichenko a basculé après le bombardement d’une colonne russe. Les soldats qui voulaient trouver des responsables sont passés de maison en maison, jusqu’à arriver à celle où vivaient Mykola avec ses deux frères, Yevhen et Dmytro, et sa sœur Iryna, absente ce jour-là. 

Ils ont fouillé la totalité du domicile avant d’y trouver les médailles militaires appartenant au grand-père Kulichenko et le sac militaire de Yevhen, un ancien parachutiste. Les trois frères dont le comportement est jugé "suspect" par les Russes sont alors enfermés dans un sous-sol pour être interrogés et torturés pendant plusieurs jours.

"Je pensais que j'étais le prochain"

"Ils m'ont frappé avec une barre métallique, et ont mis le canon d'un pistolet dans ma bouche", raconte Mykola Kulichenko auprès de CNN. Ses frères et lui ont été battus jusqu’à en perdre connaissance, avant de se réveiller dans un véhicule militaire, les yeux bandés, pieds et mains attachés. Une fois arrivé au bord d’une route très isolée, les trois hommes ont été obligés de s’agenouiller pendant que les Russes creusaient leur tombe.

L'homme de 33 ans a d’abord entendu un premier coup de feu avant de voir tomber son frère aîné Dmytro, puis ce fut au tour de Yevhen, le plus jeune des trois. Enfin, il ne restait plus que lui. "Je pensais que j’étais le prochain", explique-t-il. 

Avec un peu de "chance", la balle qui lui était réservée lui a seulement transpercé la joue avant de ressortir au niveau de son oreille. C'est là que Mykola a fait semblant d’être mort, dans l'espoir de survivre. Mais les trois corps sont jetés dans la fosse, puis recouverts de terre. 

"Cette histoire doit être entendue dans le monde entier"

"J'avais du mal à respirer, car Dmytro était couché sur moi, mais à l'aide de mes bras et de mes genoux, j'ai réussi à pousser mon frère aîné sur le côté de la fosse, puis je suis sorti", témoigne Mykola. Les soldats étant partis, le trentenaire réussit à rejoindre la maison la plus proche, où une femme l’a soigné et accueilli pour la nuit. Ce n’est que le lendemain qu’il a pu et à rentrer chez lui et retrouver sa sœur ainsi que son père, tous deux extrêmement inquiets.

"Cette histoire doit être entendue par tout le monde, pas seulement en Ukraine, mais dans le monde entier, car ce genre de choses se produit et c’est juste un cas sur un milliard", a-t-il souligné. Lorsque la retrait russe de Tchernihiv a été annoncé, Mykola a recherché ses frères pour leur donner l’enterrement qu’ils méritaient. Une enquête pour crimes de guerre a été ouverte par le procureur régional, qui a confirmé que les corps des deux hommes ont bien été retrouvés. 


Kattalin CAUBET

Tout
TF1 Info