En difficulté en Ukraine, Poutine choisit l'escalade

Guerre en Ukraine : Etienne de Poncins, l'ambassadeur en première ligne pour protéger les Français

I.N
Publié le 25 février 2022 à 17h36
JT Perso

Source : TF1 Info

Quelques jours avant l'invasion russe, la France avait appelé ses ressortissants en Ukraine à quitter le pays.
Selon l'ambassadeur français Etienne de Poncins, environ 700 Français s'y trouvent encore.
Portrait d'un homme dévoué à la protection de ses compatriotes.

Des explosions, des bombardements, une avancée russe sur le sol ukrainien... Depuis jeudi aux aurores, face à la gravité de la situation, il est sur le pont pour distiller ses consignes aux quelque 700 ressortissants français présents en Ukraine. Etienne de Poncins, l'ambassadeur de France dans le pays, ne s'attendait sans doute pas à gérer une telle crise en arrivant à son poste à l'été 2019, nommé par Emmanuel Macron et Edouard Philippe. Depuis 48 heures, il s'est engagé dans un marathon pour sécuriser ses compatriotes face aux troupes russes, et préconise de se confiner plutôt que de fuir.

En apparence, depuis son ambassade à Kiev, Etienne de Poncins reste parfaitement serein. "Il n'y a plus personne dans les rues, il y a quelques blindés dans le quartier des ministères", déclarait-il calmement jeudi soir sur LCI. Des affirmations qu'il relaie en images sur son compte Twitter, se montrant également aux manettes "au service des Français" et avec ses partenaires européens.

À 57 ans, l'ancien ambassadeur de France en Bulgarie, au Kenya ou en Somalie voit son action saluée par ses pairs. Il a notamment reçu les louanges du diplomate Gérard Araud, qui a "une pensée toute particulière" pour son "ami", et celles de la porte-parole du ministère des Affaires étrangères, pour qui Etienne de Poncins "porte la voix de la France avec constance et dignité". Un message relayé par David Martinon, l'ambassadeur de France en Afghanistan, salué pour son travail lors de la chute de Kaboul à l'été 2021.

L'Europe au cœur de ses missions

Etienne de Poncins n'en est pas à sa première gestion d'un conflit. En 2014, alors chef de la mission européenne Eucap-Nestor en Somalie, son rôle était de diriger les opérations pour le développement des compétences et des moyens maritimes de plusieurs pays (Somalie, Djibouti, Kenya, Seychelles, Tanzanie), afin de leur permettre de surveiller leurs eaux territoriales menacées par des pirates.

L'Europe, directement visée par Vladimir Poutine, n'est pas non plus un sujet qui lui est étranger. Dès 1993, il est nommé conseiller technique au sein du cabinet du ministre chargé des Affaires européennes, avant de devenir, en 1995, premier secrétaire à la représentation permanente de la France auprès de l'Union européenne à Bruxelles. Une décennie plus tard, il publie un ouvrage sur la Constitution européenne, préfacé par l'ex-président Valéry Giscard d'Estaing, pour qui il avait été le porte-parole du temps où il présidait la Convention sur l'avenir de l'Europe, au moment du référendum de 2005.

Lire aussi

Désormais, il est aux manettes pour la protection des Français en Ukraine, face à ce qu'il caractérise comme une "agression totale, qui vise à décapiter le pouvoir ukrainien". Et reste à Kiev, dans son ambassade sécurisée par le GIGN, malgré la présence des troupes russes aux abords de la capitale ukrainienne. "Beaucoup de choses pourraient nous faire bouger, mais à ce stade, nous restons, nous sommes au travail", indiquait-il jeudi sur BFMTV.


I.N

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info