Tous les enfants, femmes et personnes âgées ont pu être évacué de l’aciérie Azovstal, selon Kiev.
Les autorités ukrainiennes mettent en garde sur une intensification des combats à l’approche du 9 mai, une date symbolique en Russie.
Les faits marquants de ces 24 dernières heures.

Au 74e jour du conflit en Ukraine, les autorités ukrainiennes ont indiqué qu’elles craignaient une intensification des combats à l’approche du 9 mai, une date symbolique pour les Russes qui célèbre la victoire de Moscou sur l’ancienne Allemagne nazie. Marioupol étant une cible privilégiée des Russes, les Ukrainiens ont réussi à évacuer toutes les femmes, enfants et personnes âgées d’Azovstal.

Azovstal : femmes, enfants et personnes âgées évacués

Évacuations à Azovstal. Plusieurs centaines de personnes ont pu être évacuées de l’aciérie Azovstal à Marioupol, a annoncé Kiev samedi 7 mai. Les femmes, les enfants et les personnes âgées ont tous été évacués. Ces opérations, qui se déroulent depuis une semaine sous l'égide de l'ONU et de la Croix-Rouge, ont permis, selon les Ukrainiens, à près de 500 personnes de fuir. 

"Nous avons évacué les civils d'Azovstal", a lancé le président ukrainien Volodymyr Zelensky, dans la soirée du samedi au dimanche 8 mai, dans son message quotidien, citant le nombre de 300 personnes exfiltrées. "Nous préparons désormais la seconde phase (...) : les blessés et le personnel médical". Et, "bien sûr, nous œuvrons aussi à évacuer nos militaires. Tous ces héros défendant Marioupol", a-t-il poursuivi, sans donner de chiffre. "C'est extrêmement difficile. Mais c'est très important"

L'ennemi cherche à achever les défenseurs d'Azovstal
Oleksiï Arestovytch

Moscou prépare le défilé du 9 mai. L'armée russe a effectué, ce samedi 7 mai, sur la Place Rouge, à Moscou, les dernières répétitions pour le traditionnel défilé militaire du 9 mai. Cette date est symbolique, elle célèbre la victoire sur l'Allemagne nazie, et ce défilé sera l'occasion d'une démonstration de force en pleine campagne d'Ukraine à la peine. Le président russe Vladimir Poutine aura une nouvelle occasion d'adresser des avertissements, après que la Russie a plusieurs fois brandi la menace nucléaire.

Les autorités ukrainiennes ont mis en garde les pays occidentaux sur une intensification des attaques russes à l'approche de cette commémoration. "L'ennemi cherche à achever les défenseurs d'Azovstal, il essaie de faire cela avant le 9 mai pour faire un cadeau (au président russe) Vladimir Poutine", a mis en garde Oleksiï Arestovytch, un conseiller du président ukrainien.

Vladimir Poutine ne pense pas pouvoir se permettre de perdre selon la CIA

La CIA rassurante sur l’utilisation de l’arme nucléaire par Moscou. L'agence de renseignement américaine, la CIA, a déclaré qu’elle ne percevait aucune indication selon laquelle la Russie se préparait à utiliser des armes nucléaires tactiques dans le conflit en Ukraine, a déclaré son directeur Bill Burns samedi. "Nous ne voyons pas à ce stade, en tant que service de renseignement, de preuves concrètes montrant que la Russie prépare le déploiement ou même l'utilisation potentielle d'armes nucléaires tactiques", a-t-il indiqué.

Le président russe Valdimir Poutine est "dans un état d'esprit tel qu'il ne pense pas pouvoir se permettre de perdre" et pense "que redoubler d'efforts lui permettra de progresser", a affirmé le président de la CIA lors d'une conférence organisée par le journal Financial Times à Washington.

L'Ukraine demande à MSF d'organiser une mission à Azovstal

Contre-offensive à Kharkiv. Selon l'Institut américain d'étude de la guerre, la contre-offensive ukrainienne dans la ville de Kharkiv a semblé porter ses fruits. Les forces armées ukrainiennes auraient réussi à reprendre plusieurs positions russes au nord et à l’est de la deuxième plus grande ville d’Ukraine. L'armée russe a détruit trois ponts routiers "pour ralentir la contre-offensive" dans la région, a assuré le ministère ukrainien de la Défense.

Kiev demande de l’aide et une mission de MSF. L'Ukraine a demandé, ce samedi 7 mai, à Médecins sans frontières d'organiser une mission pour évacuer et soigner les soldats retranchés dans l'aciérie Azovstal de Marioupol, dans un communiqué diffusé dans les heures qui ont suivi l'annonce de l'évacuation des civils. La vice-Première ministre ukrainienne, Iryna Verechtchouk, a écrit une lettre à Michel-Olivier Lacharité, responsable des programmes d'urgence de l'organisation humanitaire et chef de mission MSF en Ukraine, a indiqué un communiqué du ministère de la Réintégration des territoires temporairement occupés d'Ukraine.

Réunion du G7. Le président ukrainien Volodymyr Zelensky doit participer, ce dimanche 8 mai, à la réunion par visioconférence des dirigeants du G7 pour discuter de la situation dans son pays, où le sort des derniers assiégés du port stratégique de Marioupol reste incertain. "Nous sommes toujours ouverts à des sanctions supplémentaires", avait déclaré Joe Biden, ce mercredi 4 mai, ajoutant qu'il discuterait avec les membres du G7 de "ce que nous ferons et ne ferons pas".

Destruction d’un navire de guerre russe. La marine ukrainienne a assuré avoir détruit un bateau de guerre russe près de la petite île aux Serpents en mer Noire, à une centaine de kilomètres au large d’Odessa. C’est le Serna, un navire rapide de débarquement ayant une capacité d'emport de 45 tonnes, qui a été touché par un drone de combat, un Bayraktar TB2, a précisé la marine ukrainienne sur son compte Facebook. "Le défilé traditionnel de la flotte russe le 9 mai cette année aura lieu près de l'île aux Serpents, au fond de la mer", a ironisé de son côté le ministère ukrainien de la Défense sur Twitter. Moscou n'a pas souhaité confirmer l'information. 


Julien MOREAU Julien Moreau

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info