Ukraine : plus de sept mois de guerre

Explosion de munitions en Crimée : l'armée russe dénonce "un acte de sabotage"

Léa Prati avec AFP
Publié le 16 août 2022 à 9h25, mis à jour le 16 août 2022 à 13h11
JT Perso

Source : Les MATINS LCI

Un incendie provoquant une détonation de munitions est survenu, ce mardi 16 août, dans une base militaire russe en Crimée.
À l'heure actuelle, deux civils ont été blessés.
Le village voisin est en cours d'évacuation.

Ce mardi 16 août aux alentours de 5h15 (heure de Paris), un incendie provoquant une explosion de munitions s'est produit dans une base militaire russe en Crimée, péninsule annexée par la Russie, a annoncé le ministère russe de la Défense. Selon elle, il s'agirait d'un "acte de sabotage". Le feu s'est déclaré dans un dépôt de munitions temporaire d'une base russe dans le district de Djankoï situé au nord du pays, a précisé le ministère dans un communiqué, cité par les agences de presse russes. "A la suite de l'incendie, une détonation des munitions s'est produite", a-t-il indiqué. 

Selon le gouverneur de la Crimée, Sergueï Aksionov, qui s'est rendu sur les lieux, deux civils ont été blessés, et l'évacuation des habitants d'un village voisin était en cours. À 8h15 (heure de Paris), la déflagration se poursuivait toujours, a-t-il ajouté sur Telegram. 

"Un nombre d'infrastructures civiles, parmi lesquelles une ligne de haute tension, une centrale électrique, une voie ferroviaire, ainsi que plusieurs maisons ont également été endommagés", a détaillé l'armée russe.

Une précédente explosion la semaine dernière

Cet incident intervient une semaine après une explosion des munitions destinées à l'aviation militaire dans un dépôt situé sur le territoire de l'aérodrome militaire de Saki, dans l'ouest de la Crimée. Elle avait fait un mort et plusieurs blessés. La Crimée, une péninsule d'Ukraine annexée en 2014 par Moscou, est en première ligne de l'offensive militaire que mène la Russie contre son voisin ukrainien depuis le 24 février. Des avions russes décollent quasi quotidiennement de Crimée pour frapper des cibles dans des régions sous le contrôle de Kiev et plusieurs zones de cette presqu'île sont situées dans le rayon d'action des canons et des drones ukrainiens.

Lire aussi

Malgré le conflit, la Crimée est restée un important lieu de villégiature pour de nombreux Russes qui continuent de profiter de l'été sur ses plages. "La Crimée dans un pays normal, c'est la mer Noire, les montagnes, la récréation et le tourisme. Mais la Crimée occupée par les Russes, ce sont des explosions des dépôts de munitions et un risque élevé de la mort pour les envahisseurs et les voleurs", a réagi sur Twitter le conseiller de la présidence ukrainienne, Mikhaïlo Podoliak.


Léa Prati avec AFP

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info