Guerre en Ukraine : l'Afrique du Sud accusée d'avoir livré des armes à la Russie

par M.G avec AFP
Publié le 11 mai 2023 à 19h34, mis à jour le 11 mai 2023 à 20h59

Source : Sujet TF1 Info

Reuben Brigety, ambassadeur américain à Pretoria, a accusé jeudi l'Afrique du Sud d'avoir fourni des armes à la Russie.
De son côté, l'exécutif sud-africain a botté en touche et annoncé l'ouverture d'une enquête.

Une neutralité seulement de façade ? Affirmant ne pas avoir pris position dans le conflit entre Moscou et Kiev, l'Afrique du Sud a été accusée, jeudi 11 mai, d'avoir fourni des armes à la Russie. Les États-Unis sont convaincus que "des armes et des munitions ont été chargées" à bord d'un cargo russe, amarré près du Cap début décembre, "avant qu'il ne reparte vers la Russie", a assuré Reuben Brigety, ambassadeur américain à Pretoria. "Nous sommes persuadés que des armes ont été chargées sur ce navire et je parierais ma vie sur l'exactitude de cette affirmation", a-t-il insisté, estimant que "la déviation de l'Afrique du Sud de sa politique de non-alignement est inexplicable". "Armer les Russes est extrêmement grave" et "fondamentalement inacceptable", martèle-t-il.

Les remarques de l'ambassadeur sapent l'esprit de coopération et de partenariat entre les deux pays
Présidence sud-africaine

En face, l'exécutif sud-africain s'est, lui, montré prudent. Les questions concernant ce navire, le Lady R, sont "en cours d'examen", a affirmé le président Cyril Ramaphosa, ajoutant que "le moment venu, nous serons en mesure d'en parler". "Aucune preuve n'a été fournie à ce jour pour étayer les allégations d'armes envoyées par l'Afrique du Sud à la Russie", abonde son porte-parole, Vincent Magwenya, ajoutant que l'affaire fera l'objet d'une enquête. 

Dans un second temps, la présidence a haussé le ton dans un communiqué. "Les remarques de l'ambassadeur sapent l'esprit de coopération et de partenariat entre les deux pays" et "aucune preuve n'a été fournie pour soutenir ces accusations", dénonce le texte, jugeant "décevant" que le diplomate américain ait "adopté une attitude publique contre-productive".

Plus tard dans la journée, Washington a sobrement salué l'annonce de cette enquête. "Cela serait une étape bienvenue", a déclaré le porte-parole adjoint du département d'État, Vedant Patel, lors d'un point-presse. 

Des faits qui remontent au mois de décembre 2022

L'accostage du navire en question dans la plus grande base navale du pays, à Simon's Town, sur la péninsule du Cap, avait suscité une polémique dans le pays avant Noël. Le principal parti d'opposition, l'Alliance démocratique (DA), s'était indigné qu'un cargo russe visé par les sanctions occidentales puisse s'amarrer. De nombreux observateurs se sont également interrogés sur la raison pour laquelle ce cargo a accosté dans un port militaire plutôt que commercial. 

L'Afrique du Sud entretient des liens étroits avec la Russie remontant à l'époque de l'apartheid, le Kremlin ayant apporté son soutien à Nelson Mandela et l'ANC dans la lutte contre le régime raciste. En février 2022, le pays avait ainsi refusé de condamner l'invasion de l'Ukraine, affirmant vouloir rester neutre et préférer le dialogue pour mettre fin à ce conflit. 


M.G avec AFP

Tout
TF1 Info