Ukraine : une guerre qui dure

Guerre en Ukraine : Kiev accuse la Russie d'avoir tiré des bombes au phosphore sur l'île aux Serpents

Frédéric Senneville
Publié le 1 juillet 2022 à 22h14, mis à jour le 2 juillet 2022 à 7h48
JT Perso

Source : TF1 Info

L'Ukraine accuse la Russie d'avoir tiré des bombes au phosphore sur l'île aux Serpents ce vendredi.
L'armée russe avait quitté la veille cet îlot rocheux de la mer Noire.
Les bombes au phosphore sont des armes incendiaires dont l'usage est interdit contre des civils, mais pas contre des cibles militaires.

La veille, les dernières forces russes avaient abandonné l'île aux Serpents, un retrait interprété comme une victoire militaire par Kiev, mais que Moscou présentait comme un "signe de bonne volonté" pour faciliter le transport maritime des céréales. Moins de 24 heures plus tard, l'armée russe semble vouloir démontrer que les Ukrainiens ne pourraient pas plus qu'elle tenir cette position stratégique proche à la fois de la Roumanie, et de la grande ville portuaire ukrainienne d'Odessa.

Départ contraint ou volontaire ?

Cet îlot rocheux plat, qui affleure à peine sur 17 hectares dans la mer Noire, avait été occupé dès les premiers jours de l'invasion russe en février dernier. L'armée ukrainienne n'avait cessé depuis de bombarder les troupes russes sur place, et de viser les navires qui les approvisionnaient. Leur départ, contraint ou volontaire, est une victoire symbolique qui ne signifie pourtant pas la fin de la domination russe sur la mer Noire, ni la réouverture imminente des routes maritimes pour les exportations de grain ukrainiennes.

"Vers 18h, les forces armées russes ont effectué à deux reprises une attaque aérienne avec des bombes au phosphore sur l'île aux Serpents", a écrit sur Telegram le commandant en chef ukrainien, accusant Moscou "de ne pas respecter ses propres déclarations". Valeriï Zaloujniï a joint à son message une vidéo infrarouge (voir ci-dessus) qui montre un avion larguer aux moins deux bombes sur l'île, laissant apparaître de légères traînées blanches dans le ciel, un signe distinctif des bombes au phosphore. 

Lire aussi

Les bombes au phosphore sont des armes incendiaires dont l'usage est interdit contre des civils, mais pas contre des cibles militaires, en vertu d'une Convention signée en 1980 à Genève. Kiev a accusé Moscou de son usage à plusieurs reprises depuis fin février, dont sur la population civile, ce que l'armée russe rejette catégoriquement. 


Frédéric Senneville

Tout
TF1 Info