Annexions, mobilisation... Poutine choisit l'escalade

Guerre en Ukraine : l'avancée de l'armée russe vers Kiev "au point mort", selon le Pentagone

E.Ro avec AFP
Publié le 1 mars 2022 à 20h09
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Un responsable du Pentagone estime "au point mort", l'avancée des troupes russes vers la capitale ukrainienne.
Les soldats russes font face à un manque de nourriture et d'essence.
Ils pourraient aussi être en train de revoir leur stratégie.

"Au point mort". C'est l'état de l'avancée de l'armée russe vers Kiev, la capitale ukrainienne, selon les déclarations d'un haut responsable du Pentagone. "Nous avons le sentiment général que le mouvement de l'armée russe (...) vers Kiev est au point mort à ce stade", a-t-il affirmé mardi à des journalistes.

"Des soucis d'approvisionnement et de logistique"

Pour justifier cette situation, l'homme a expliqué que les militaires russes font face à des soucis "d'approvisionnement et de logistique". "Dans plusieurs cas, on constate que des colonnes sont littéralement en panne d'essence", et "maintenant ils commencent à manquer de nourriture pour les soldats", a-t-il précisé. 

Autre explication avancée, sans preuve concrète, celle du moral des troupes. Étant essentiellement constituées de conscrits, ceux-ci "n'étaient apparemment pas tous totalement entraînés et prêts, ni même conscients qu'ils allaient être envoyés au combat"

"S'adapter aux défis"

L'armée ukrainienne résiste encore aux soldats de Vladimir Poutine à Kiev, mais aussi à Kharkiv, malgré des bombardements, comme celui sur la tour de la télévision qui s'est produit ce mardi. Mais les Russes pourraient être en train de "repenser leur stratégie" pour "tenter de s'adapter aux défis qu'ils ont rencontrés". Ils demeurent déterminés à encercler et prendre Kiev, si besoin en mettant en place un véritable siège, a indiqué le responsable du Pentagone. 

Lire aussi

Plus globalement, le Pentagone estime qu'à ce stade, environ 80% des plus de 150.000 militaires massés ces derniers mois à la frontière ukrainienne sont entrés en Ukraine, mais que leur avancée est beaucoup plus lente qu'initialement espéré par la Russie.


E.Ro avec AFP

Tout
TF1 Info