Ukraine : une guerre partie pour durer

Guerre en Ukraine : le Kremlin évoque la détention de deux Américains qualifiés de "mercenaires"

Benoit Leroy (avec AFP)
Publié le 21 juin 2022 à 7h50
JT Perso

Source : Les MATINS LCI

Sans que l'on sache comment ils sont détenus, Moscou a confirmé retenir deux ressortissants américains.
Selon le porte-parole du Kremlin, "ils étaient impliqués dans des activités illégales en Ukraine".
Interrogé sur une éventuelle condamnation à mort, Dmitri Peskov n'a pas écarté cette possibilité.

Moscou s'exprime pour la première fois sur des Américains capturés en Ukraine. Lundi 20 juin, lors d'une interview à la chaîne américaine NBC News, le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a estimé que les deux hommes, Alexander Drueke et Andy Huynh, "mettaient en danger" des soldats russes et devaient être "tenus responsables de ces crimes". Et ce, sans préciser de quels crimes il pourrait s'agir. Il s'agit du premier commentaire du Kremlin sur le cas de ces deux anciens militaires américains arrêtés dans des conditions encore obscures.

"Ce sont des mercenaires et ils étaient impliqués dans des activités illégales sur le territoire de l'Ukraine", a affirmé Dmitri Peskov, en anglais. "Ils étaient impliqués dans des tirs et des bombardements" de militaires russes, "ils mettaient leurs vies en danger", a-t-il poursuivi. "Ils doivent être tenus responsables des crimes qu'ils ont commis", a-t-il ajouté, "ces crimes doivent faire l'objet d'une enquête"

Beaucoup d'interrogations autour de la détention de ces ex-soldats

Selon le représentant du pouvoir russe, comme les deux hommes n'étaient pas dans l'armée ukrainienne, "ils ne sont donc pas soumis aux Conventions de Genève". Un texte du droit international définissant des règles quant à la détention de prisonniers de guerre. Peskov est, par ailleurs, resté très évasif sur une éventuelle peine de mort. "Cela dépend de l'enquête."

Les circonstances dans lesquelles les deux anciens militaires sont retenus, et qui les détient, ne sont pas claires. Dmitri Peskov s'est contenté de dire qu'ils étaient aux mains des "autorités". Le président américain Joe Biden avait dit vendredi ignorer où étaient les deux hommes, qui auraient rejoint d'autres combattants volontaires étrangers aux côtés de l'armée ukrainienne.

Dans le même temps, un deuxième ressortissant américain est mort sur le sol ukrainien depuis le début de la guerre, le 24 février. Selon le magazine Rolling Stone, ce dernier serait décédé après avoir sauté sur une mine. Un ancien Marine de 22 ans, Willy Joseph Cancel, avait déjà été tué en avril.


Benoit Leroy (avec AFP)

Tout
TF1 Info