Ukraine : onze mois de guerre

Guerre en Ukraine : Moscou menace de détruire les satellites commerciaux des Occidentaux

Y.R. avec AFP
Publié le 28 octobre 2022 à 9h30
JT Perso

Source : TF1 Info

La Russie menace d'abattre les satellites commerciaux utilisés par les pays occidentaux pour épauler l'Ukraine durant la guerre.
Dans le viseur de Moscou, Maxar Technologies, Planet Labs, BlackSky, et surtout Starlink, le réseau des terminaux de SpaceX.
Si une telle attaque venait à être perpétrée, les États-Unis préviennent d'une "réponse appropriée".

Moscou les considère comme "des cibles légitimes de représailles". S'il s'avère que les satellites commerciaux sont utilisés par les Occidentaux "à des fins militaires" pour soutenir l'effort de guerre de Kiev, la Russie pourrait être amenée à riposter. "Ces États ne se rendent pas compte que de tels agissements constituent en réalité une participation indirecte aux conflits armés", a dénoncé, mercredi 26 octobre, Konstantin Vorontsov, responsable adjoint de la délégation russe à la Commission du désarmement des Nations unies, estimant que cet usage représentait "une tendance extrêmement dangereuse"

Bien que le représentant du ministère russe des Affaires étrangères n'a pas spécifié à quels satellites commerciaux il faisait référence, Maxar Technologies, Planet Labs, BlackSky sont dans le collimateur de Moscou. Par le biais des États-Unis, ces sociétés de technologie spatiale fournissent régulièrement des images satellites aux renseignements ukrainiens. Mais la menace semble surtout viser les terminaux du réseau Starlink, déployé par l'entreprise SpaceX d'Elon Musk. Son système de communication est largement utilisé par les troupes de Kiev depuis le début de l'invasion russe, le 24 février dernier.

Washington fera "rendre des comptes à la Russie"

Si des satellites n'ont jamais été abattus lors des conflits militaires, la Russie l'a déjà fait lors d'exercices sur ses propres engins. Le 16 novembre 2021, Moscou a ainsi effectué un tir d'essai contre l'un de ses vieux satellites. À cause des débris de ce tir anti-satellite russe, la Station spatiale internationale (ISS) doit depuis changer périodiquement son orbite, par sécurité. 

Lire aussi

Face à cette menace, digne d'un film de science-fiction, les États-Unis ont rétorqué qu'ils ne resteraient pas sans rien faire. "Toute attaque sur une infrastructure américaine verra une réponse appropriée", a affirmé, jeudi 27 octobre, à la presse le porte-parole du Conseil de sécurité nationale John Kirby. Washington fera "rendre des comptes à la Russie pour une telle attaque, si elle devait se produire", a-t-il ajouté. Selon l'ancien contre-amiral de la Marine américaine, "la seule chose provocante et dangereuse, actuellement, c'est la guerre que la Russie mène en Ukraine, et la manière dont ils mènent cette guerre".


Y.R. avec AFP

Tout
TF1 Info