Ukraine : une guerre qui dure

La Russie pourrait perdre la guerre "d'ici à la fin de l'année", anticipe un haut responsable ukrainien

Idèr Nabili
Publié le 14 mai 2022 à 10h09

Source : TF1 Info

Le chef du renseignement militaire ukrainien, Kyrylo Budanov, estime que le tournant de la guerre aura lieu "durant la deuxième quinzaine d'août".
Selon lui, l'Ukraine remportera la guerre avant la fin de l'année, en "reprenant les territoires perdus, y compris le Donbass et la Crimée".

Le chef du renseignement militaire ukrainien optimiste quant à l'issue de la guerre. 79 jours après le début de l'invasion russe, désormais concentrée sur l'est de l'Ukraine, les troupes défensives luttent toujours pour repousser l'offensive des hommes de Vladimir Poutine. D'après le président ukrainien Volodymyr Zelensky, environ un millier de localités ont été reprises à la Russie depuis le début du conflit.

Des éléments qui rendent l'Ukraine "optimiste", à en croire le Général Kyrylo Budanov, chef du renseignement militaire. Dans un entretien accordé à Sky News, il anticipe le tournant de la guerre "durant la deuxième partie du mois d'août", et estime que "la plupart des combats seront terminés d'ici à la fin de l'année". "Nous allons reprendre le pouvoir sur les territoires perdus, y compris le Donbass et la Crimée", veut-il croire.

"L'armée russe n'est pas si puissante"

Selon lui, la Russie n'a pas changé de tactique malgré la concentration de ses troupes dans la région frontalière du Donbass, et continue de subir des pertes. Ce samedi 14 mai, le ministère de la Défense ukrainien fait état d'environ 27.000 hommes neutralisés parmi les troupes russes. 

"Nous savons tout de notre ennemi, nous connaissons ses plans presque au fur et à mesure qu'ils sont élaborés", poursuit Kyrylo Budanov. "L'Europe voit la Russie comme une grande menace. Ils ont peur de son agression. Mais nous la combattons depuis huit ans, elle n'est pas si puissante."

Quelques heures plus tôt, l'Institut pour l'étude de la guerre, un think tank américain, avait indiqué que l'Ukraine semblait "avoir gagné la bataille de Kharkiv", et que l'armée russe se concentrait davantage sur un "retrait ordonné".


Idèr Nabili