L'info passée au crible
Verif'

Le Parlement européen a-t-il reçu un marteau ensanglanté de la part du groupe Wagner ?

Publié le 25 novembre 2022 à 17h44
JT Perso

Source : TF1 Info

Des publications affirment que le Parlement européen a reçu un "colis" de la part du chef des mercenaires russes Evguéni Prigojine.
Il s'agirait d'un marteau au logo de Wagner avec des traces de sang sur le manche.
Le Parlement européen indique n'avoir rien reçu pour l'heure.

Le message est on ne peut plus clair. Et il prend la forme d'un marteau tâché de sang. Plusieurs publications affirment ce jeudi 24 novembre que le Parlement européen a reçu ce colis macabre de la part de celui qu'on surnomme le "cuisinier du Kremlin". À savoir le commandant du groupe Wagner, Evguéni Prigojine. 

La vidéo qui accompagne cette information montre un homme, présenté comme Igor Eliseyev, l'avocat du chef d'entreprise russe, porter un étui à violon. Il le pose sur la table, devant un autre homme, et l'ouvre. À l'intérieur de ce "cadeau", un marteau estampillé du logo de l'entreprise de mercenariat russe. Un outil qui n'a rien d'anodin. Il fait référence à l'exécution brutale d'un soldat russe le 14 novembre, qui était accusé par le groupe paramilitaire d'avoir fait défection. Autre détail sordide : des traces de sang sur le manche. 

Wagner reconnaît cette action

Initialement, la vidéo a été publiée sur le compte Telegram de Cyber Front Z. Cette chaîne, proche du Kremlin, est notamment à l'origine d'une "usine à trolls" pro-russes, comme le révélait le site russe d'investigation Fontanka en mars dernier. Elle propose en effet des emplois à environ 640 euros pour poster 200 commentaires par jour sur les réseaux sociaux. La séquence, vue plus de 508.000 fois, y est apparue pour la première fois le mercredi 23 novembre avec ce commentaire : "Nous avons reçu aujourd'hui un dossier d'information des représentants de l'entreprise Concord à envoyer au Parlement européen." Une information confirmée par la société Concord, qui appartient au chef du groupe Wagner. Sur le canal VK, elle avait indiqué quelques heures plus tôt que "la mallette d'information à envoyer au Parlement européen a été remise au représentant de CYBER FRONT Z". 

Un "message" supposé arriver à un moment crucial. La veille, les eurodéputés avaient voté un texte reconnaissant la Russie comme un "État promoteur du terrorisme". Les parlementaires en avaient alors profité pour inviter le Conseil à inclure l'organisation Wagner sur la liste de l'Union européenne en matière de terrorisme. Ce jour-là, via le canal Concorde, sur lequel il s'exprime publiquement, Evguéni Prigojine avait "déclaré le Parlement européen dissous".

Lire aussi

Cependant, pour l'instant, il est impossible de savoir s'il s'agit d'une vraie menace ou d'un coup de communication. Le service de presse du Parlement européen nous explique en effet ne pas avoir reçu un tel courrier. Auprès de TF1info, il précise toutefois que "des vérifications" sont en cours pour savoir si un eurodéputé a pu être le destinataire de ce colis. 

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr. Retrouvez-nous également sur Twitter : notre équipe y est présente derrière le compte @verif_TF1LCI.


Felicia SIDERIS

Tout
TF1 Info