Exactions en Ukraine : un soldat russe jugé pour crime de guerre

Guerre en Ukraine : le récit édifiant d'un officier russe qui a refusé de se battre

C.G
Publié le 22 mai 2022 à 15h09, mis à jour le 22 mai 2022 à 15h29
Une vidéo de la Défense russe montre les chars russes dans la région de Kiev

Une vidéo de la Défense russe montre les chars russes dans la région de Kiev

Source : Capture écran

Un officier russe a indiqué à CNN ne pas avoir été mis au courant de l'invasion russe en Ukraine.
Dans un témoignage poignant, il raconte son désarroi et la honte qu'il a ressenti devant les Ukrainiens.

Alors que le président Vladimir Poutine a donné l'ordre d'envahir l'Ukraine le 24 février, CNN a recueilli le témoignage exclusif d'un officier russe. "Pour être honnête, je pensais que nous n'irions pas en Ukraine", indique-t-il dans cet entretien. En effet, l'officier a confié que lui et ses camarades n'étaient pas au courant qu'une offensive avait été lancée contre l'Ukraine. Stationnés à Krasnodar, coupés du monde extérieur après avoir remis leurs téléphones portables, ils s'occupaient en peignant des rayures blanches sur les véhicules... puis il leur a été ordonné de les nettoyer, "l'ordre a changé : dessinez la lettre Z, comme dans Zorro", raconte le militaire.

Deux jours après, l'officier ainsi que ses collègues ont eux-mêmes reçu l'ordre d'entrer dans le pays. "Certains gars ont carrément refusé. Ils ont rédigé un rapport et sont partis. Je ne sais pas ce qui leur est arrivé. Je suis resté. Je ne sais pas pourquoi. Le lendemain, nous y sommes allés", a-t-il déclaré. Jusque-là 

Beaucoup de soldats russes ne comprenaient pas à quoi cela servait et ce que nous faisions ici

Un ex-officier russe qui s'est confié à CNN

L'officier a notamment confié à CNN qu'il espérait une solution diplomatique et se sentait coupable de l'invasion de l'Ukraine par la Russie. "Nous n'avons pas été matraqués par une sorte de rhétorique 'nazie ukrainienne'. Beaucoup ne comprenaient pas à quoi cela servait et ce que nous faisions ici", a-t-il ajouté. Lors de cet entretien, l'officier russe a expliqué avoir eu honte face aux Ukrainiens. 

L'officier a déclaré qu'il n'était pas le seul soldat inquiet ou confus quant à la raison pour laquelle ils avaient été envoyés pour envahir l'Ukraine. C'est une fois envoyé dans les lignes arrière qu'il a pris pleinement conscience de ce qui se déroulait dans le pays. Ne tenant plus, il a remis sa démission à son commandant. D'abord refusée, il a tenu bon malgré les menaces de représailles, selon son récit fait auprès de CNN. Puis, il a fini par l'accepter.

De nombreuses plaintes de soldats russes entendues à leur retour d'Ukraine

Selon Valentina Melnikova, secrétaire exécutive de l'Union des comités de mères de soldats de Russie, de nombreuses plaintes de soldats russes ont été entendues lorsque les premières unités ont quitté l'Ukraine pour se reposer. "Les soldats et les officiers ont écrit des rapports de démission, indiquant qu'ils ne pouvaient pas revenir avec succès", a-t-elle déclaré à CNN. "Les principales raisons sont, premièrement, l'état moral et psychologique. Et la deuxième raison concerne les convictions morales."

En Russie, Melnikova a déclaré à CNN que "de nombreux" soldats russes ont refusé de se battre en Ukraine, sans toutefois donner des détails, invoquant des problèmes juridiques et de sécurité. Depuis le début de la guerre, des milliers de soldats russes ont été tués en Ukraine. Mais pour l'heure, le chiffre exact n'est pas connu.


C.G

Tout
TF1 Info