Ukraine : une guerre partie pour durer

Guerre en Ukraine : les chars "Terminator" déployés par la Russie pour l'assaut de Severodonetsk

Idèr Nabili
Publié le 22 mai 2022 à 21h21, mis à jour le 23 mai 2022 à 8h22
JT Perso

Source : TF1 Info

Le ministère de la Défense du Royaume-Uni assure que la Russie a déployé des chars "Terminator" dans l'est de l'Ukraine.
Cette arme, plus puissante que des chars classiques, démontre l'intensification du conflit dans le Donbass.

La Russie passe à la vitesse supérieure. Trois mois après le début de l'invasion de l'Ukraine, le ministère de la Défense britannique assure que les troupes russes ont déployé des chars "Terminator" proche de Severodonetsk, dans la région de Longansk. "La compagnie opérationnelle BMP-T Terminator a probablement été déployée sur l'axe Severodonetsk", écrivent les autorités ce dimanche.

Ces chars, qui peuvent viser plusieurs cibles en même temps, sont plus puissants que les tanks déployés jusqu'ici dans l'invasion de l'Ukraine. D'après The Independent, ils se composent "de deux canons, de lanceurs de missiles antichars, de grenades, d'un canon automatique et d'une mitrailleuse". Présentés pour la première fois en 2013 par Vladimir Poutine, ces tanks ont été conçus spécialement pour aider les troupes russes dans les zones urbaines.

Pas "d'impact significatif" sur l'offensive russe

"La Russie a développé 'Terminator' après avoir identifié la nécessité de fournir une protection dédiée aux principaux chars de combat qu'elle a utilisés pendant les guerres afghane et tchétchène", explique le ministère britannique de la Défense. "La région de Severodonetsk reste l'une des priorités tactiques immédiates de la Russie. Cependant, avec un maximum de dix 'Terminator' déployés, il est peu probable qu'ils aient un impact significatif sur la campagne", tempèrent les autorités d'outre-Manche.

Depuis plusieurs semaines, les troupes russes tentent de mettre la main sur Severodonetsk. Selon l'Institut américain pour l'étude de la guerre, les offensives d’importance sont "confinées à la zone de Severodonetsk" afin de "prendre le contrôle" de la ville. Les frappes se sont multipliées sur la commune ces derniers jours, a alerté le gouverneur de la région de Lougansk, Serguiï Gaïdaï.


Idèr Nabili

Tout
TF1 Info