Des publications affirment, photos à l’appui, que deux établissements de Prague refusent de recevoir des Ukrainiens.
En cause, un comportement problématique de certains consommateurs.
Mais ces images sont falsifiées.

Les Ukrainiens ayant trouvé refuge à Prague ne sont-ils plus les bienvenus dans certains commerces ? C’est ce qu’avance un utilisateur de la messagerie Telegram, selon qui "suite à une recrudescence de vols, certaines boutiques de la ville de Prague, Pologne, arborent désormais cette affiche". Hormis son approximation géographique (Prague se trouve en République Tchèque et non pas en Pologne, pays voisin), cette publication est-elle fiable ? 

Pour appuyer son message, deux photos de devantures de magasins ayant placardé des affiches d’une main tendue en jaune et bleu, avec cette consigne traduite : "Ukrainians are not allowed to enter" ("Les Ukrainiens ne sont pas autorisés à entrer").

Sur Telegram, on affirme que les réfugiés ukrainiens sont interdits d'accès dans des magasins de Prague.
Sur Telegram, on affirme que les réfugiés ukrainiens sont interdits d'accès dans des magasins de Prague. - paradedessinges / Telegram

Nous avons d'abord retrouvé son origine. Ces images ont été envoyées par un lecteur au journal tchèque et anglophone, le Prague Morning, qui les a publiées dans la foulée. L’affirmation s’est ensuite retrouvée sur Twitter, comme ici, reprise par le compte Ukraine War Report. Seule la raison de l'interdiction supposée varie puisqu’y sont mentionnés des "problèmes de comportements de certains" Ukrainiens.

Les photos de ces devantures sont également visibles sur Google Maps, à l’adresse de l’un des deux commerces, le Punčocháče Karlín, et ont été publiées par un certain Andrew Scott. Impossible de dire cependant si c'est ce dernier qui les a transmises au Prague Morning, son identité n’ayant pas été dévoilée par le journal. Toujours est-il que ces images sont truquées. 

Face à cette manipulation aux relents xénophobes, plusieurs médias locaux se sont rendus dans les deux magasins concernés pour le voir de leurs propres yeux. Et ont pu constater qu’aucune affiche de ce type n’était placardée sur leur vitrine ni qu’aucune initiative semblable n’avait été prise par les gérants des boutiques. La propriétaire du magasin Inside ainsi que celui de Punčocháče Karlín ont eu l’occasion de s’exprimer auprès de la chaine de télévision Seznam et de démentir une telle action de leur part.

Le propriétaire de l'un des deux magasins de Prague a publié un démenti sur Facebook.
Le propriétaire de l'un des deux magasins de Prague a publié un démenti sur Facebook. - Punčocháče Karlín / Facebook

Le second a également plaidé sa bonne foi sur son compte Facebook en publiant un cliché de sa devanture, qui aborde en réalité une affiche blanche sur laquelle on peut lire "E-shop". "Le post sur le site de Prague Morning était faux et il n'est plus sur le site en ce moment. Tous sont les bienvenus avec nous", a réagi le gérant du magasin. 

Le journal a quant à lui tenu à s’excuser après avoir colporté cette fausse nouvelle. "Nous sommes désolés. Nous avons reçu les photos ce matin sur Facebook d'un de nos lecteurs, disant qu'il les a prises hier après-midi et que nous lui avons fait confiance. Notre erreur", a écrit le Prague Morning sur son compte Twitter, quelques heures plus tard.

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr. Retrouvez-nous également sur Twitter : notre équipe y est présente derrière le compte @verif_TF1LCI.


Caroline QUEVRAIN Caroline Quevrain

Tout
TF1 Info