Ukraine : onze mois de guerre

Les stocks de missiles russes au plus bas, selon la défense britannique

C.Q
Publié le 26 novembre 2022 à 15h05
JT Perso

Source : TF1 Info

Les troupes russes manqueraient de missiles, selon la Défense britannique.
Le renseignement estime que Moscou doit désormais utiliser du matériel des années 80.
Depuis le début de l'invasion, la Russie aurait tiré plus de 4000 missiles en Ukraine.

Pour Londres, cela ne fait plus de doutes, la Russie connaît désormais une pénurie de missiles pour continuer sa guerre en Ukraine. Dans un tweet publié ce samedi 26 novembre, le ministère de la Défense britannique indique que Moscou a tiré des missiles de croisière datant des années 80 délestés de leurs ogives nucléaires sur son voisin.

Pour preuve, "des images open source montrent l'épave d'un missile de croisière à lancement aérien AS-15 KENT apparemment abattu, conçu dans les années 1980 exclusivement comme un vecteur nucléaire", assure le ministère qui estime qu'il est "peu probable" que ce matériel vieillissant "obtienne des effets fiables contre les cibles visées" mais qu'il est sans doute utilisé comme un "leurre", pour tromper l'armée ukrainienne. Car pour les autorités britanniques, "cette improvisation met en évidence le niveau d'épuisement du stock russe de missiles à longue portée".

Les réserves de l'armée de Vladimir Poutine est l'un des secrets les mieux gardés depuis le début de l'invasion de l'Ukraine, le 24 février dernier. Avant cette date, la Russie "avait des stocks considérables", a récemment souligné le vice-amiral Jean-Louis Vichot, sur le plateau de LCI (voir vidéo en tête de cet article). "Les ONG s'étaient penchées sur ces missiles de croisière, duo à capacité classique ou à capacité nucléaire", et selon les inventaires qui avaient pu en être faits, l'armée détenait des "centaines, voire des milliers" de missiles de ce type. Mais leur utilisation par Moscou est tout aussi impressionnante. Ainsi, la Russie a tiré plus de 4000 missiles sur l'Ukraine ces neuf derniers mois, tandis que le coût moyen d'un missile russe est de trois millions de dollars, selon les estimations de Forbes Ukraine.

Lire aussi

Au total, Moscou aurait dépensé pas moins de 82 milliards de dollars au cours des neuf mois de guerre, soit un quart de son budget annuel, d'après le magazine. S'il s'avère que Russie manque de missiles, elle devrait compter sur le soutien iranien et la livraison attendue de missiles, qui pourraient compléter ses stocks.


C.Q

Tout
TF1 Info