Selon son ancien directeur communication, Boris Johnson aurait accusé Macron d'être un "lèche-bottes de Poutine"

par V. F
Publié le 18 mai 2023 à 18h27

Source : TF1 Info

L'ancien Premier ministre britannique Boris Johnson s'en serait violemment pris à Emmanuel Macron au début de l'invasion russe de l'Ukraine.
Selon son ancien directeur de la communication, il l'aurait accusé d'être un "lèche-bottes de Poutine".

Au cours de l'Histoire, de nombreux différends ont emmaillé les relations entre la France et le Royaume-Uni. Et l'invasion russe en Ukraine a ajouté de nouvelles rancœurs entre ces deux meilleurs ennemis. Comme l'a affirmé, ce jeudi, l'ancien directeur de la communication de Boris Johnson, l'ancien Premier ministre britannique s'en serait violemment pris à  Emmanuel Macron lors du début du conflit en mars 2022, quand des dizaines de milliers d'Ukrainiens fuient leur pays.

"Une virulente attaque"

À cette époque, les médias britanniques et plusieurs pays européens critiquaient le petit nombre de réfugiés accueillis par le Royaume-Uni. "Macron a renchéri en critiquant Boris très directement et ses propos ont fait la Une du Guardian", se souvient Guto Harri, ancien directeur de la Communication de Downing Street, dans un nouvel épisode de son podcast "Unprecedented".

Durant une réunion avec ses conseillers, "il s'est lancé dans une virulente attaque contre Emmanuel Macron, le traitant d'un mot commençant par un C (allusion évidente à "connard", ndlr), disant, 'c'est un taré, c'est le lèche-bottes de Poutine'", abonde-t-il. Il "faut enlever les gants", "nous devons nous déchaîner contre les 'frogs' (grenouilles - surnom péjoratif donné aux Français)", aurait ajouté Boris Johnson, selon ce conseiller.

Puis, une réconciliation

Soutiens de la première heure de Kiev dans son conflit avec la Russie, le Royaume-Uni et ses dirigeants s'étaient déjà montrés sceptiques devant les tentatives du président français de convaincre le président russe Vladimir Poutine de ne pas envahir l'Ukraine. La visite du président français à Moscou, quelques semaines avant le début du conflit, a "donné la nausée" à Boris Johnson, selon Guto Harri. Toutefois, raconte ce conseiller, les deux dirigeants se seraient ensuite réconciliés.

"Ils ont pris un whisky ensemble à un sommet du G7 (...) se donnant du 'mon ami', 'enchanté Emmanuel'", et Boris Johnson invitant Macron à Londres pour "montrer au monde" que leur "'bromance' est vivante". Un porte-parole de Boris Johnson s'est refusé à tout commentaire sur les propos que lui prête son ancien conseiller, précisant que l'ancien Premier ministre n'était pas impliqué dans ce podcast.


V. F

Tout
TF1 Info