Pourparlers Ukraine-Russie : des négociations pour changer le cours du conflit

Guerre en Ukraine : Nagasaki n'invitera pas la Russie pour la commémoration du bombardement

C.G
Publié le 28 mai 2022 à 10h15
Cérémonie de commémoration pour les victimes du bombardement atomique américain de 1945 au Japon, à Nagasaki, au parc de la paix le 9 août 2021.

Cérémonie de commémoration pour les victimes du bombardement atomique américain de 1945 au Japon, à Nagasaki, au parc de la paix le 9 août 2021.

Source : STR / JIJI PRESS / AFP

La ville de Nagasaki refuse d'inviter la Russie et son allié la Biélorussie à la cérémonie de commémoration du bombardement atomique de 1945.
Cette décision fait suite à l'invasion russe en Ukraine.
L'ambassadeur russe a vivement réagi et se dit scandalisé par la décision du maire de la ville japonaise.

La Russie et la Biélorussie ne recevront pas d'invitation de la part du Japon. Alors que la ville japonaise de Nagasaki commémorera le bombardement atomique de 1945 le 9 août prochain au parc de la paix, Taue Tomihisa, le maire, a fait savoir qu'il refusait d'inviter les ambassadeurs des deux pays au Japon en raison de l'invasion russe en Ukraine. 

Avant la pandémie, environ 4000 personnes dont des survivants ainsi que leurs proches et des ambassadeurs étrangers, avaient pour habitude d'assister à la cérémonie. Au cours des deux dernières années, l'événement a été réduit à 500 personnes. Le maire de Nagasaki a indiqué que le nombre de participants serait porté à 1700 cette année.

La Russie condamne cette décision

Mikhail Galuzin, l'ambassadeur russe au Japon est scandalisé par cette décision et a condamné la décision de l'administration de Nagasaki de ne pas inviter la délégation du pays à la cérémonie de commémoration des victimes du bombardement atomique.

Sur la page Facebook de la mission diplomatique qu'il dirige, l'ambassadeur a déclaré que "les dirigeants de la ville ont également manqué de respect pour les pages positives de l'histoire des relations russo-japonaises, qui sont largement associées à Nagasaki, qui a joué un rôle important dans la seconde moitié du XIXe siècle dans le développement de la communication bilatérale, y compris des contacts dans les domaines du commerce et de la culture". 

"Jusqu'à présent, des dizaines de tombes de nos compatriotes restées dans la ville, soigneusement aménagées par des militants locaux et la mission diplomatique russe au Japon, en témoignent. C'est dommage", a ajouté Galuzin dans un communiqué, rapporte NHK World-Japan.

Éviter des "circonstances imprévues"

L'agence Kyodo avait déjà indiqué que les autorités de Nagasaki, suite à l'administration d'Hiroshima , avaient décidé de ne pas inviter les ambassadeurs de Russie et de Biélorussie à la cérémonie .

Le maire de Nagasaki a indiqué plus tôt que cette décision avait été prise afin d'éviter des "circonstances imprévues", comme d'éventuelles protestations contre la Russie ou le possible refus de représentants d'autres pays de prendre part à l'événement.


C.G

Tout
TF1 Info