Invasion russe en Ukraine : Poutine refuse de céder

Ukraine : que sait-on des deux Britanniques et du Marocain condamnés à mort par les séparatistes ?

M.M avec AFP
Publié le 9 juin 2022 à 16h56, mis à jour le 9 juin 2022 à 19h11
JT Perso

Source : TF1 Info

Jeudi, les agences de presse russes ont annoncé que trois hommes ont été condamnés à mort pour mercenariat.
La sentence concerne deux Britanniques - Aiden Aslin et Shaun Pinner - et un Marocain faits prisonniers dans l'est de l'Ukraine.
TF1info se penche sur le profil des deux Européens.

Ce jeudi 9 juin, les agences de presse russes ont annoncé que deux Britanniques et un Marocain, faits prisonniers dans l'est de l'Ukraine, où ils combattaient pour Kiev, ont été condamnés à mort dans la journée pour "mercenariat" par la justice des autorités séparatistes de Donetsk.

"La cour suprême de la République populaire de Donetsk a condamné à mort les Britanniques Aiden Aslin et Shaun Pinner et le Marocain Brahim Saadoun, accusés d'avoir participé aux combats comme mercenaires", a indiqué l'agence de presse officielle russe TASS.

Néanmoins, selon Kiev, les trois hommes sont des combattants ukrainiens et doivent être traités conformément aux conventions internationales.

Les trois accusés vont "faire appel", a précisé à TASS l'avocat de l'un des trois hommes, Pavel Kossovan. Le tribunal a par ailleurs expliqué aux trois condamnés qu'ils pouvaient aussi demander une grâce, ajoute l'agence de presse.

Aiden Aslin, né en 1994, figurait aux côtés de son compatriote Shaun Pinner, lui aussi capturé en Ukraine, dans des enregistrements présentés comme des interviews et diffusés par la télévision publique russe, en avril. Les deux hommes apparaissaient les traits tirés, et demandaient à être échangés contre Viktor Medvedtchouk, un riche homme d'affaires ukrainien proche de Vladimir Poutine et arrêté en Ukraine.

Selon les médias russes, les deux Britanniques ont été capturés après avoir combattu du côté ukrainien à Marioupol, dans le Sud-Est, et appartiendraient à une unité qui s'est rendue aux forces russes.

"Aiden faisait des plans pour son avenir en dehors de l'armée"

La famille d'Aiden Aslin avait expliqué que ce dernier avait déménagé en 2018 en Ukraine, où il avait rencontré sa petite amie et s'était finalement installé à Mykolaïv. Il avait décidé de rejoindre les Marines ukrainiens et avait servi dans cette unité pendant près de quatre ans. 

"Il n'est pas, contrairement à la propagande du Kremlin, un volontaire, un mercenaire ou un espion. Aiden faisait des plans pour son avenir en dehors de l'armée, mais comme tous les Ukrainiens, sa vie a été bouleversée par l'invasion barbare de Poutine", soulignait sa famille en avril.

La famille d'Aiden Aslin avait aussi expliqué être, comme celle de Shaun Pinner, en contact avec le ministère des Affaires étrangères britannique "pour que les autorités russes remplissent leurs obligations envers les prisonniers de guerre en vertu du droit international, et finalement pour obtenir la libération d'Aiden et Shaun".

De son côté, la famille de Shaun Pinner avait expliqué dans un communiqué que celui-ci n'était "ni un volontaire ni un mercenaire, mais sert officiellement dans l'armée ukrainienne conformément à la législation ukrainienne". Il s'était, lui aussi, installé en 2018 en Ukraine, et avait épousé une Ukrainienne.

Selon le quotidien Kommersant, Brahim Saadoun a a déclaré qu'il avait "signé un contrat de trois ans avec les forces armées ukrainiennes en décembre 2021". 


M.M avec AFP

Tout
TF1 Info