Ukraine : une guerre qui dure

Retrait d'H&M de Russie : des files d'attentes massives à Moscou pour une dernière braderie

S.M
Publié le 5 août 2022 à 13h13
JT Perso

Source : JT 20h WE

Le géant suédois vide ses stocks avant son retrait définitif de Russie.
H&M avait suspendu ses ventes début mars, après l'invasion en Ukraine.
Le groupe, qui emploie 6000 personnes en Russie, organise un désengagement progressif du pays.

Dernières bonnes affaires pour les moscovites. Des files interminables d'acheteurs se sont formées devant les magasins H&M, dans les centres commerciaux de Moscou cette semaine, à l'occasion de la réouverture de l'enseigne suédoise. Cette dernière, qui avait suspendu ses ventes en Russie à la suite de l'invasion de l'Ukraine - comme de nombreuses autres marques occidentales - organisait une braderie pour vendre ses stocks avant de se retirer définitivement de Russie. 

Dans une vidéo partagée par le correspondant à Moscou du quotidien espagnol El Mundo, on voit une queue dans un centre commercial de la capitale russe s'étirer sur des dizaines de mètres. La même scène s'est reproduite dans plusieurs endroits de la capitale, comme le montrent d'autres images sur les réseaux sociaux.

Désengagement progressif

H&M, le deuxième détaillant de mode au monde après l'espagnol Inditex, qui exploite directement 170 magasins en Russie, a confirmé l'existence de ces files d'attente, rapporte le Guardian. L'entreprise a déclaré que la plupart de ses points de vente russes rouvriraient en août ou septembre "pour une durée limitée jusqu'à ce que la majorité de l'inventaire restant ait été vendue".

Lire aussi

Le 18 juillet dernier, H&M a annoncé son désengagement progressif de ce pays, où la marque, implantée depuis 2009, emploie 6000 personnes. "Après mûre réflexion, nous voyons qu'il est impossible de continuer notre activité en Russie compte tenu de la situation", avait alors déclaré la directrice générale du groupe, Helena Helmersson, dans un communiqué. Selon le groupe, ce retrait devrait lui coûter un total de 2 milliards de couronnes suédoises (environ 189 millions d'euros), en incluant une réduction de ses liquidités d'environ 1 milliard de couronnes.


S.M

Tout
TF1 Info