Ukraine : au moins 19 morts, dont des enfants, dans des bombardements d'immeubles près d'Odessa

S.M avec l'AFP
Publié le 1 juillet 2022 à 9h19, mis à jour le 1 juillet 2022 à 14h20

Source : TF1 Info

Deux immeubles ont été touchés par des missiles russes, à 80 km d'Odessa (sud de l'Ukraine), tirés depuis la mer Noire dans la nuit de jeudi à vendredi.
Jeudi, l'armée ukrainienne a repris aux Russes un îlot stratégique pour la maîtrise des routes maritimes.
Une opération de sauvetage est en cours, compliquée par un incendie.

L'horreur continue. Quelques jours après le bombardement du centre commercial de Krementchouk, en Ukraine, au moins 19 personnes ont été tuées lors de frappes sur des immeubles de la région d'Odessa, dans le sud de l'Ukraine, selon Kiev. La veille, l'armée ukrainienne a repris aux Russes un îlot stratégique pour la maîtrise des routes maritimes.

Un missile tiré par un "avion stratégique" depuis la mer Noire, ont fait savoir les autorités ukrainiennes. Toujours provisoire, "le bilan est de 19 morts et 38 blessés, dont six enfants", a déclaré Serguiï Krouk, chef du Service national d'urgence d'Ukraine.  La première frappe a "touché un immeuble résidentiel de neuf étages, dans la région de Bilgorod-Dniester", à environ 80 km au sud d'Odessa, selon le porte-parole de l'administration de la région d'Odessa, Serguiï Bratchouk. 

Au Kremlin, le porte-parole Dmitri Peskov, interrogé sur le sujet, a assuré que  "les forces armées de Russie n’opèrent pas sur des cibles civiles" en Ukraine.

Avertissement aux internautes sur le partage d'informations

Les opérations de sauvetage, compliquées par un incendie, se poursuivent. La première frappe a "touché un immeuble résidentiel de neuf étages, dans la région de Bilgorod-Dniester", à environ 80 km au sud d'Odessa, selon le porte-parole de l'administration de la région d'Odessa, Serguiï Bratchouk.

Le porte-parole s'en est pris aux internautes qui rapportent sur les réseaux sociaux les mouvements des troupes et services de secours. "Une opération de sauvetage est en cours, n'écrivez pas où, qui et comment !" pour ne pas mettre les militaires en danger, a-t-il dit à la télévision locale, sans préciser le lieu exact de la frappe.

Cette frappe est intervenue alors que l'Otan a promis son soutien indéfectible à l'Ukraine en clôturant jeudi son sommet à Madrid.  


S.M avec l'AFP

Tout
TF1 Info