Guerre en Ukraine : de combien de soldats dispose la France ?

Publié le 15 mars 2024 à 18h33

Source : TF1 Info

Invité des 20H de TF1 et France 2, Emmanuel Macron a été interrogé sur ses propos tenus fin février, concernant l'envoi de troupes occidentales au sol en Ukraine.
Malgré la polémique, il a assuré qu'il fallait être "prêts à répondre" face à l'"escalade" de la Russie.
Mais dans les faits, la force opérationnelle terrestre française est assez réduite.

Face à l'"escalade" provoquée par le Kremlin, "nous devons dire que nous sommes prêts à répondre". Dans un entretien aux JT de 20H de TF1 et France 2, Emmanuel Macron a à nouveau défendu ses propos du 26 février dernier, lors duquel il avait évoqué la possibilité d'envoyer des troupes occidentales sur le sol ukrainien. "Si la situation devait se dégrader, nous devons être prêts et nous serons prêts", a-t-il martelé jeudi soir devant Gilles Bouleau et Anne-Sophie Lapix.

Des militaires affectés à d'autres missions

Dans les faits pourtant, la force opérationnelle terrestre française qui pourrait être mobilisée est assez réduite. Sur une population de 68 millions d'habitants, l'armée française compte dans ses rangs un peu plus de 204.000 militaires, selon des chiffres datant de 2022. Elle forme ainsi la première armée de l'Union européenne. Parmi ces effectifs, un peu plus de la moitié font partie de l'armée de Terre. Tous ne peuvent être immédiatement déployés dans le cas d'un éventuel nouveau théâtre d'opérations.

En effet, sont comptabilisés dans ces effectifs des personnes qui ne sont pas directement engagées dans des forces combattantes. Certaines font du soutien, d'autres effectuent des missions de service public au sein d'autres ministères. Les fonctionnaires qui s'occupent du service militaire adapté dans les outre-mer ou du SNU en France métropolitaine, en font partie par exemple.

Une force opérationnelle terrestre soutenue par la réserve

La force opérationnelle terrestre française, déployable rapidement, n'est, elle, composée que de 77.000 hommes et femmes, environ. "L'ensemble tient dans un Stade de France", compare ainsi une source militaire. Parmi eux, près de la moitié est actuellement déployée, selon cette même source, puisque l'armée française est déjà engagée dans des activités opérationnelles un peu partout dans le monde. C'est le cas sur le flanc est de l'Europe, en coordination avec les autres forces de l'Otan, mais aussi en Afrique, ou même en France, l'opération Sentinelle mobilisant 7000 soldats.

Par ailleurs, si cette force opérationnelle terrestre est réduite, la France ne prévoit pas de l'augmenter significativement dans les prochaines années. Dans la loi de programmation militaire adoptée en 2023, le ministère des Armées affirme vouloir s'appuyer à horizon 2030, sur 275.000 militaires et civils. "L'effectif des armées n'a pas vocation à augmenter de manière exponentielle, d'une part parce qu'il y a des problématiques de recrutement et de manière général, les budgets sont limités", explique une source militaire.

Par conséquent, l'armée compte surtout s'appuyer sur ses réservistes. "En cas de gros choc, il faut pouvoir monter en puissance. Cela prend très longtemps si vous n'avez pas de personne qui sont déjà un minimum formées", souligne cette même source. Aujourd'hui, 40.000 civils sont considérés comme des réservistes opérationnels. D'ici à 2030, leur nombre devrait doubler, pour passer à 80.000. Autant d'hommes et de femmes qui pourront être sollicités en soutien aux soldats déjà opérationnels.


Aurélie LOEK

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info