Ukraine : neuf mois de guerre

Guerre en Ukraine : Liza, fillette trisomique de 4 ans, tuée par un missile russe

I.N
Publié le 15 juillet 2022 à 17h55
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Elle n'avait que quatre ans et était connue par des milliers d'Ukrainiens grâce aux réseaux sociaux.
Liza, atteinte de trisomie 21, a été tuée jeudi par une frappe russe sur Vinnytsia, au sud-ouest de Kiev.

À 4 ans, Liza, atteinte du syndrome de Down (ou trisomie 21), est devenue malgré elle le symbole d'une guerre toujours plus sanglante. Connue en Ukraine grâce aux vidéos diffusées par sa mère sur les réseaux sociaux, elle avait rencontré la première dame ukrainienne, Olena Zelenska, avant les fêtes de Noël. Jeudi 14 juillet, elle était encore filmée par sa mère en train de pousser fièrement son landau, selon une vidéo diffusée sur Instagram.

Liza a été retrouvée morte quelques minutes plus tard, touchée par une frappe russe sur Vinnytsia, dans le centre de l'Ukraine. Sa poussette rose, renversée, a été retrouvée dans la rue, tachée du sang de la fillette. Sa mère, elle, a perdu une jambe dans l'attaque. Elle a dans un premier temps été déclarée morte, avant que le chef de la police ukrainienne n'affirme, ce vendredi, qu'elle luttait toujours pour sa vie.

La ligne de front était pourtant à des centaines de kilomètres

La veille, Liza Dmitrieva était en route avec sa mère, Iryna, vers un centre thérapeutique de Vinnytsia, une ville d'environ 370.000 habitants située à 250 kilomètres au sud-ouest de la capitale, Kiev. En apparence, elles n'avaient donc pas de raison de redouter une attaque, la ligne de front se trouvant encore à plusieurs centaines de kilomètres.

L'armée russe en a décidé autrement. Des missiles Kalibr ont été tirés depuis la mer au moment où débutait, à la Haye, une conférence sur les crimes commis en Ukraine. Officiellement, la Russie affirme avoir visé une réunion de commandement des forces ukrainiennes. Mais selon l'armée ukrainienne, le parking et un immeuble commercial du centre de la ville, abritant des bureaux et des petits commerces, ont été touchés. Au moins 23 personnes, dont plusieurs enfants, ont été tuées.

Lire aussi

La mort de Liza a bouleversé les réseaux sociaux, sur lesquels Iryna publiait régulièrement des nouvelles et des photos des exploits et nombreux défis de sa fille. Le compte Instagram créé par la mère et dédié à Liza comptait près de 20.000 abonnés, chiffre passé à 80.000 vendredi matin, selon un décompte de l'AFP, alors que l'horreur de l'attaque a provoqué une onde de choc dans le monde entier. Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, a même parlé d'un "acte ouvertement terroriste"


I.N

Tout
TF1 Info