Guerre en Ukraine : nouvelles frappes "massives" russes, des blessés à Kiev

M.G avec AFP
Publié le 29 décembre 2022 à 10h02, mis à jour le 29 décembre 2022 à 11h56

Source : TF1 Info

Plusieurs dizaines de missiles russes se sont abattus sur l'Ukraine ce jeudi.
Kiev a notamment été touchée.
Lviv, la grande ville de l'ouest du pays, est en grande partie privée d'électricité après ces nouveaux bombardements.

Comme annoncé par Moscou, il n'y a pas de trêve du nouvel an sur le front en Ukraine. Ainsi, la Russie a lancé jeudi 29 décembre de nouvelles frappes "massives" sur son voisin, ont dénoncé les autorités locales. "L'ennemi attaque l'Ukraine sur plusieurs fronts, avec des missiles de croisière tirés depuis des avions et des navires", a indiqué l'armée de l'air sur les réseaux sociaux. "Plus de 120 missiles ont été lancés pour détruire des infrastructures civiles essentielles et tuer des civils en masse", a précisé le conseiller de la présidence ukrainienne, Mikhaïlo Podoliak, sur Twitter. 

Quelques minutes plus tard, l'armée s'est montrée plus modérée dans ses estimations. "Selon des données provisoires, 69 missiles ont été lancés au total et 54 missiles ennemis ont été abattus", a comptabilisé Valéry Zaloujny, commandant en chef des forces armées sur les réseaux sociaux. 

Des premiers blessés à Kiev

Selon un premier bilan provisoire, au moins trois personnes auraient été blessées dans ces nouveaux bombardements. "À l'heure actuelle, trois personnes ont été blessées, dont une jeune fille de 14 ans. Tous sont hospitalisés", a annoncé gravement le maire de Kiev, Vitali Klitchko. Heureusement, le pire semble avoir été évité dans la capitale puisque les 16 missiles qui la visaient ont été abattus, ont assuré les autorités locales. Ce sont les dégâts causés par des fragments de métal tombant du ciel qui ont blessé les trois habitants.

Par ailleurs, Lviv, la grande ville de l'ouest du pays située à moins d'une centaine de kilomètres de la frontière polonaise, est en grande partie privée d'électricité. "90% de la ville est sans électricité (...) les trams et trolleybus ne roulent plus dans la ville, il pourrait y avoir des coupures d'eau", a détaillé le maire de la ville, Andriï Sadovy, sur le réseau social Telegram. Même son de cloche du côté de capitale où les autorités préviennent qu'il "peut y avoir des pannes de courant". Le tout en plein hiver. 

Plusieurs explosions dans les villes d'Odessa ou Zhytomyr ont également été recensées. 

Pour justifier la poursuite de ses assauts et bombardements meurtriers, qui durent depuis plus de 10 mois, Vladimir Poutine assure que l'Occident se sert de l'Ukraine comme d'une tête de pont pour menacer la Russie.


M.G avec AFP

Tout
TF1 Info