9 mai : la commémoration russe à l’heure de la guerre en Ukraine

"Souvenez-vous d'Oradour-sur-Glane" : Volodymyr Zelensky interpelle les Européens à l'occasion du 8-Mai

Julien Moreau
Publié le 8 mai 2022 à 13h59, mis à jour le 8 mai 2022 à 14h53
JT Perso

Source : TF1 Info

Dans un discours de 15 minutes, le président ukrainien a rendu hommage aux victimes de la Seconde Guerre mondiale.
Il a comparé les agissements des soldats russes à ceux des nazis.
Volodymyr Zelensky a également interpellé les pays européens en leur rappelant les mauvais souvenirs de la Seconde Guerre mondiale.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a publié un discours émouvant sur ses réseaux sociaux, à l’occasion du 8 mai. Habituellement, l’Ukraine, comme la Russie, célèbre la fin de la Seconde Guerre mondiale, le 9 mai. La capitulation allemande ayant été officialisée à 23h10 (heure de Paris), minuit était déjà passé à Kiev. Mais Volodymyr Zelensky, comme son prédécesseur depuis l’annexion de la Crimée en 2014, a décidé de prendre ses distances avec la traditionnelle date du 9 mai et commémore donc le 8 mai comme les Européens.

Un hommage contre le nazisme

"Chaque année, le 8 mai, avec l'ensemble du monde civilisé, nous rendons hommage à tous ceux qui ont défendu la planète contre le nazisme pendant la Seconde Guerre mondiale. Des millions de vies perdues, des destins mutilés, des âmes torturées et des millions de raisons de dire au mal : plus jamais ça. Nous savions le prix que nos ancêtres ont payé pour cette sagesse. Nous savions combien il est important de la préserver et de la transmettre à la postérité. Mais nous n'avions aucune idée que notre génération serait témoin de la profanation de ces mots, qui, comme il s'est avéré, ne sont pas la vérité pour tout le monde", a déclaré Volodymyr Zelensky en introduction de son discours.

Plus jamais ça ? Le 24 février, le mot "jamais" a été effacé

Volodymyr Zelensky

"Cette année, nous disons 'Plus jamais ça' différemment. Nous entendons 'Plus jamais ça' différemment. Cela semble douloureux, cruel. Sans exclamation, mais avec un point d'interrogation. Vous dites : plus jamais ça ?  Le 24 février, le mot "jamais" a été effacé. Tiré et bombardé. Par des centaines de missiles à 4 heures du matin, ce qui a réveillé toute l'Ukraine. Nous avons entendu de terribles explosions. Nous avons entendu : encore", a-t-il ajouté d'un ton grave.

Le président ukrainien semblait se trouver dans la ville de Borodianka lors de ce discours poignant. "Des décennies après la Seconde Guerre mondiale, l'obscurité est revenue en Ukraine. Dans un uniforme différent, sous des slogans différents, mais dans le même but. Une reconstruction sanglante du nazisme a été organisée en Ukraine. Une répétition fanatique de ce régime. Ses idées, ses actions, ses mots et ses symboles", a rapporté le chef de l’État ukrainien, comparant les horreurs russes à celles commises durant la Seconde Guerre mondiale.

"Une reproduction maniaque et détaillée de ses atrocités et de ses 'alibis', qui donnent prétendument un but sacré au mal. Répétition de ses crimes et même tentative de surpasser le "maître" et de le faire descendre du piédestal du plus grand tyran de l'histoire humaine en établissant un nouveau record mondial de xénophobie, de haine, de racisme et du nombre de victimes qu'ils peuvent faire", a déclaré Volodymyr Zelensky.

Il a profité de ce discours pour interpeller un à un les pays européens : "Les Polonais n'ont pas oublié que c'est sur leurs terres que les nazis ont commencé leur marche et tiré le premier coup de feu de la Seconde Guerre mondiale. Ils n'ont pas oublié comment le mal commence par vous accuser, vous provoquer, vous traiter d'agresseur, puis attaque à 4h45 du matin en disant que c'est de la légitime défense".

Concernant la France, il a commencé par parler d’Oradour-sur-Glane : "Souvenez-vous d'Oradour-sur-Glane, où les SS ont brûlé vifs un demi-millier de femmes et d'enfants. Les pendaisons de masse à Tulle, le massacre dans le village d'Ascq. Des milliers de personnes à un rassemblement de la résistance à Lille occupée. Ils ont vu ce qui a été fait à Bucha, Irpin, Borodyanka, Volnovakha et Trostyanets".

En conclusion de son discours, Volodymyr Zelensky a tenu à souligner l’exploit du peuple ukrainien qui a réussi à tenir tête à l’armée russe durant plus de 70 jours : "Chers amis ukrainiens, nos militaires et tout notre peuple sont les descendants de ceux qui ont vaincu le nazisme. Ils gagneront donc à nouveau. Et il y aura à nouveau la paix. Enfin à nouveau. Nous surmonterons l'hiver, qui a commencé le 24 février, qui dure jusqu'au 8 mai, mais qui se terminera certainement, et le soleil ukrainien le fera fondre. Honneur éternel à tous ceux qui ont combattu le nazisme". 


Julien Moreau

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info