Guerre en Ukraine : pour les civils, la fuite ou le chaos

Vladimir Poutine compare les sanctions de l'Occident "aux pogroms antisémites"

Anastasia Nicolas
Publié le 16 mars 2022 à 16h47
JT Perso

Source : TF1 Info

Vladimir Poutine a comparé les sanctions économiques et les condamnations occidentales aux pogroms, les massacres subis par les juifs aux XIXe et XXe siècles.
Le président russe a promis des aides financières pour soutenir les entreprises et les particuliers.
Pour lui, un "blitzkrieg" économique occidental vise aussi Moscou.

Vladimir Poutine campe sur ses positions et continue à pointer l'Occident comme une menace pour son peuple. Ce mercredi 16 mars, le président russe a déclaré que les sanctions et condamnations occidentales visant la Russie, son économie, ses sportifs et le monde de la culture était comparables aux persécutions antisémites.

Lors d'une réunion gouvernementale diffusée à la télévision, il a soutenu que "l'Occident a fait tomber le masque de la décence et a commencé à agir de façon odieuse. Des parallèles s'imposent avec les pogroms antisémites". 

Dans la foulée, le dirigeant du Kremlin a également promis une série d'aides financières aux particuliers et aux entreprises pour compenser les sanctions, assurant surmonter le "blitzkrieg" économique occidental contre la Russie.  

Selon Vladimir Poutine, Moscou est parvenu à faire échouer le "blitzkrieg" économique de l'Occident destiné à "détruire" la Russie.  

Que sont les pogroms et le blitzkrieg dont parle Vladimir Poutine?

Les pogroms, une référence douteuse aux persécutions des populations juives dans l'Empire russe au cours des XIXe et XXe siècles. Sous le régime tsariste, ces vagues antisémites avaient été encouragées par les autorités. 

En Russie, Biélorussie, et principalement en Ukraine, près de 1 500 pogroms ont frappé la communauté juive, et des dizaines de milliers de personnes ont péri lors de ces pillages et massacres. 

Quant au "blitzkrieg", mot allemand signifiant "guerre éclair", Vladimir Poutine fait ici écho à la tactique militaire menée par les Allemands au début de la Seconde Guerre mondiale, reposant sur des offensives puissantes, localisées et rapides pour désorganiser les forces de défense ennemies. 

Lire aussi

Reconnaissant une situation "pas simple" et une inflation en hausse, Vladimir Poutine a promis en outre d'augmenter "le minimum vital, les salaires de fonctionnaires", les retraites et de supprimer des entraves administratives pour les affaires. 


Anastasia Nicolas

Tout
TF1 Info