Annexions, mobilisation... Poutine choisit l'escalade

Ukraine : Washington accuse la Russie de vouloir "annexer" les régions du Donetsk et de Lougansk

L.C.
Publié le 2 mai 2022 à 23h17
JT Perso

Source : TF1 Info

Ce lundi 2 mai, les États-Unis ont fait état d'informations "très crédibles" selon lesquelles la Russie entend "annexer" les "républiques" séparatistes prorusses de Donetsk et Lougansk.
Pour ce faire, Moscou compterait organiser des référendums à la "mi-mai".

Alors que la Russie reprend ses frappes contre Odessa, les États-Unis craignent que Moscou annexe les territoires prorusses dans les prochaines semaines. Ce lundi 2 mai, Washington fait état d'informations "très crédibles" selon lesquelles des référendums pourraient être organisés "d'ici à la mi-mai" pour intégrer les "Républiques populaires" de Donetsk et de Lougansk, à sa Fédération de Russie.

La date du 9 mai ?

"Nous pensons que la Russie va tenter d'annexer" ces deux régions, à l'est de l'Ukraine, a indiqué lundi à la presse à Washington, Michael Carpenter, ambassadeur américain de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe. Pour ce faire, elle compte "fabriquer de toutes pièces des référendums" comme cela avait été le cas en 2014 pour la Crimée, a-t-il ajouté. Mais l'envie d'agrandissement russe ne se limiterait pas à ces deux territoires.

Le chef du Kremlin envisagerait également un "projet similaire" à Kherson, dont les Russes ont déclaré avoir pris le contrôle le 3 mars, poursuit Michael Carpenter. Proche de la Crimée, la ville est à ce jour la seule cité d'importance ukrainienne sous le joug de Moscou. 

Lire aussi

De son côté, Kiev se méfie aussi et imagine un référendum russe à la date du 9 mai. Pour le ministère ukrainien de la Défense, Moscou compterait en effet profiter des célébrations ce jour-là, longtemps avancé comme la date de la fin de la guerre, pour "soulever la question" de l'intégration des territoires prorusses. Et ainsi, entériner l'indépendance des deux régions qu'elle a reconnues peu avant d'envahir l'Ukraine, le 24 février dernier.

Mais attention, "de tels simulacres de référendums ne seront pas considérés comme légitimes, pas plus que toute tentative d'annexer d'autres territoires ukrainiens", prévient le diplomate américain. Contre ces désirs russes d'annexion, "nous devons agir en urgence", a-t-il insisté, sans en dire davantage sur la réaction occidentale.


L.C.

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info