Depuis les frappes israéliennes dimanche au sud de Gaza, le slogan "All Eyes On Rafah" a été repris des millions de fois sur Instagram, TikTok.
Il est accompagné d'une image générée par intelligence artificielle représentant un camp de réfugiés palestiniens.

"All Eyes On Rafah". Vous avez peut-être vu passer ce slogan qui, depuis lundi, a essaimé sur Instagram ou d'autres réseaux sociaux. Ce hashtag a l'objectif de sensibiliser le grand public sur la grande ville du sud de Gaza, théâtre de frappes israéliennes ayant tué des dizaines de civils depuis dimanche. 

Le mot-dièse est souvent accompagné d'une image, partagée des millions de fois (la chaine SkyNews évoque 37 millions de partages). Elle montre une vue aérienne d'un camp de réfugiés, s'étendant à perte de vue. Des tentes blanches, alignées en forme de lettres, forment le slogan "All Eyes On Rafah". Signe particulier du cliché ? Il semble avoir été généré par intelligence artificielle. 

Relayée par des internautes anonymes, massivement sur Instagram et TikTok, l'image a aussi été au fil des heures reprise par des personnalités du monde de la culture ou encore du sport. 

L'actrice Nicola Coughlan, Penelope Featherington, dans La chronique de Bridgerton
L'actrice Nicola Coughlan, Penelope Featherington, dans La chronique de Bridgerton - Nicola Coughlan
Dua Lipa

Ce mercredi, sur X, anciennement Twitter, ce sont plus de 800.000 posts qui ont été postés avec ce mot-clé. Grâce à l'outil Visibrain, qui effectue une veille en temps réel des réseaux sociaux, on constate aussi une première apparition du terme entre le 5 et le 12 mai dernier. 

Visibrain

Si la photo semble avoir été créée en début de semaine, le slogan, lui, circule depuis plusieurs mois. Plus précisément février : selon Forbes, la formule aurait été utilisée par Rik Peeperkorn, directeur du bureau de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) des territoires palestiniens occupés. 

À l'époque, ce dernier avait appelé à avoir "Tous les regards sur Rafah" quand Benyamin Nétanyahou avait ordonné la création d’un plan d’évacuation de la ville avant les attaques prévues pour éliminer ce que le Premier ministre israélien prétend être les derniers bastions du groupe militant Hamas.


T.G.

Tout
TF1 Info