En difficulté en Ukraine, Poutine choisit l'escalade

Invasion de l'Ukraine : Zelensky n'a "pas voulu entendre" les avertissements de Biden

Antoine Llorca
Publié le 11 juin 2022 à 9h41, mis à jour le 11 juin 2022 à 10h44
JT Perso

Source : Les MATINS LCI

Vendredi, Joe Biden a expliqué que son homologue ukrainien et d'autres chefs d'État n'avaient pas voulu l'écouter sur les risques d'une invasion russe.
Les mois précédents la guerre en Ukraine, les États-Unis ont averti à de nombreuses reprises sur les velléités guerrières de Vladimir Poutine.

Après 108 jours de guerre, Joe Biden a des regrets, notamment celui de ne pas avoir été écouté. Le président américain a déclaré ce vendredi que son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky n'avait "pas voulu entendre" les avertissements des États-Unis avant le déclenchement de l'invasion russe le 24 février. "Je sais que beaucoup de gens pensaient que j'exagérais", a affirmé Joe Biden, faisant référence à ses nombreux avertissements sur la velléité de la Russie d'envahir l'Ukraine. 

"Mais je savais que nous avions des informations pour soutenir cette évaluation de la situation, a-t-il ajouté devant les journalistes. Le président russe Vladimir Poutine allait franchir la frontière. Et cela ne faisait pas de doute, et Zelensky, comme beaucoup d'autres gens, ne voulait pas l'entendre. Je comprends pourquoi ils ne voulaient pas l'entendre, mais il (Poutine) est entré".

Lire aussi

Les États-Unis avaient commencé à alerter sur les préparatifs russes d'une invasion de l'Ukraine bien avant que le président Poutine annonce le 24 février le lancement de son "opération spéciale" contre le pays. Les avertissements avaient suscité l'incrédulité et même des critiques voilées de la part de Zelensky et de certains alliés européens de Washington, qui estimaient à l'époque que les États-Unis étaient trop alarmistes.


Antoine Llorca

Tout
TF1 Info