Attaques des Houthis en mer Rouge : plus de 15.000 moutons bloqués à bord d'un navire de transport australien

par TD avec AFP
Publié le 2 février 2024 à 12h37

Source : Sujet TF1 Info

Un navire australien a été contraint de rebrousser chemin face aux attaques récurrentes en mer Rouge menées par les rebelles Houthis.
À son bord, plusieurs milliers de moutons, une situation qui inquiète les associations de défense des animaux.
Les bêtes sont à bord depuis bientôt quatre semaines.

Des organisations de défense des animaux s'inquiètent du sort de milliers de moutons, actuellement bloqués à bord d'un navire australien dont le transit par la mer Rouge se trouve interrompu par les tirs de rebelles Houthis. Le navire bétailler MV Bahijah était le 5 janvier du port de Perth, sur la côte ouest de l'Australie. Il a été forcé d'y retourner ce vendredi, transportant toujours avec lui sa cargaison. Le ministère de l'Agriculture australien a justifié ce demi-tour par une "détérioration de la situation sécuritaire".

Près de quatre semaines en mer

Pour les associations de défense des animaux, Peta et RSPCA et tête, la situation est préoccupante. Ces deux structures militent pour que les animaux soient rapidement débarqués, alors qu'ils se trouvent à bord depuis maintenant près de quatre semaines. "Nous souhaitons qu'une décision soit prise aussi vite que possible", a déclaré vendredi une responsable de la RSPCA en Australie, Suzanne Fowler. Elle a dans le même temps appellé à ce que ces animaux ne soient "en aucun cas réexportés".

Du côté de Peta, on affiche une position similaire. L'association a d'ailleurs publié une lettre ouverte en ce sens au Premier ministre Anthony Albanese. Le navire transporte quelque 16.500 têtes de bétail, essentiellement des moutons.

Les autorités se sont emparées ces derniers jours du dossier. Le ministre de l'Agriculture australien, Adam Fennessy, a admis que le dossier suscitait un "fort intérêt public", assurant que ses services étaient à pied d'œuvre pour trouver une "solution aussi rapide que possible". Le ministère a envoyé à bord du navire deux vétérinaires, missionnés pour évaluer l'état de santé des animaux. Les spécialistes n'ont "pas relevé de souci significatif en matière sanitaire ou de bien-être animal", a-t-il été précisé.

Cet incident intervient alors que le gouvernement australien de centre-gauche s'est engagé à mettre fin à l'exportation de bétail vivant. Il n'a toutefois le moment pas avancé de calendrier. L'an passé, l'Australie a exporté pas moins de 670.000 vaches et 590.000 moutons. Une estimation de l'Union européenne a fait état d'une chute de 22% du trafic maritime en Mer Rouge, une conséquence directe des attaques menées par les rebelles Houthis du Yémen.


TD avec AFP

Tout
TF1 Info